Orateurs
Accueil Remonter Contactez-nous Sommaire Nouveautés Conseils Colloque APPCF

 

 

Version du 20/04/2013

Orateurs colloques 2003, 2008, 2010, 2012 et 2014, séminaires 2003-2004

Arnoux, Dominique

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Dominique Arnoux est psychiatre, ancien interne des hôpitaux psychiatriques, psychanalyste d'enfants et d'adolescents, membre titulaire formateur de la SPP (Société Psychanalytique de Paris), training analyst de l'IPA (Association Internationale de Psychanalyse), ancien président de la SEPEA (Société Européenne de Psychanalyse de l'Enfant et de l'Adolescent). Il a été Médecin Directeur de l'Institut Edouard-Claparède.

Exposé 2012: "Des clivages aux enveloppes psychiques"

Argument: La conception des clivages de Melanie Klein a inspiré ses successeurs, que ce soit Donald Meltzer, Wilfred Bion ou Paula Heimann, ainsi que des auteurs plus contemporains. Quels effets ces différents développements ont-ils eu sur notre propre conception de ce mécanisme psychique au regard de notre clinique?

Ouvrages:

  1. ARNOUX, D. (1996a), Les psychanalystes d'aujourd'hui – Melanie Klein. PUF, Paris.

  2. ARNOUX, D. (1998a), La dépression à l’adolescence. In Press, Paris.

  3. ARNOUX, D. & BOKANOWSKI, T. (2001), Le nourrisson savant – Une figure de l’infantile. In Press, Paris.

Articles:

  1. ARNOUX, D. (1983), D'un espace de soins à un espace psychique. In Adolescence n°1, pp.127-134.

  2. ARNOUX, D. (1984), La maladie écoutée. In Adolescence n°2, pp.267-281.

  3. ARNOUX, D. (1985), L'enfant exposé – Acte de violence et déni. In Les cahiers de l'IPPC n°2, pp.40-52.

  4. NEYRAUD, M. & ARNOUX, D. (1988), A propos de: "Les logiques inconscientes". In Les cahiers de l'IPPC n°7, pp.195-201.

  5. ARNOUX, D. (1990), Des souffrances adolescentes. In Revue Française de Psychanalyse n°54, pp.153-162.

  6. ARNOUX, D. & PINEL, A. (1991), Des modalités du fonctionnement mental supposées propre à l'adolescence: Esther ou la tenant lieu. In BARANES, J. J. & coll. (1991), La question psychotique à l'adolescence: le passage du Cap Horn. Dunod, Paris, pp.156-169.

  7. ARNOUX, D. (1992), La représentation et ses mises en abyme. In Bulletin de la Société Psychanalytique de Paris n°25.

  8. ARNOUX, D., QUINAT, A. & WAINRIB, S. (1993), D'une scène à l'autre. In Revue Française de Psychanalyse n°57, pp.89-101.

  9. ARNOUX, D. (1993), Du père de la horde au jugement de Salomon. In Revue Française de Psychanalyse n°57, pp.477-494.

  10. ARNOUX, D. (1994), Minoé-Mycénienne? In Revue Française de Psychanalyse n°58, pp.115-120.

  11. ARNOUX, D. (1995a), Dé-doublements – A propos du psychodrame. In Adolescence n°25, pp.63-72.

  12. ARNOUX, D. (1995b), L'union et l'amalgame: à propos des conduites d’objet anal. In Revue Française de Psychanalyse n°59, pp.715-726.

  13. ARNOUX, D. (1996b), Le clivage comme révélation. In Revue Française de Psychanalyse n°60, pp.1699-1709.

  14. ARNOUX, D. (1997), Une tâche sans fin. In Revue Française de Psychanalyse n°61, pp.1151-1167.

  15. ARNOUX, D. (1998b), La douleur d'aimer – Essai sur le négatif lors de la constitution du choix d’objet amoureux à l’adolescence. In Adolescence n°32, pp.175-189.

  16. ARNOUX, D. (1998c), L'empreinte du masculin. In Revue Française de Psychanalyse n°62, pp.447-460.

  17. ARNOUX, D. (1999), Au vif de l’infantile de Florence Guignard. In Revue Française de Psychanalyse n°63, pp.1371-1383.

  18. ARNOUX, D. (1999a), Éléments à propos de substitution et accomplissement à l'adolescence. In Adolescence n°spécial: "Après Melanie Klein", pp.7-21.

  19. ARNOUX, D. (1999b), L’objet de l’objet mélancolique. In Revue Française de Psychanalyse n°63, pp.1681-1686.

  20. ARNOUX, D. (1999c), La conscience d'identité: constitution du semblable à l’adolescence. In Revue Française de Psychanalyse n°63, pp.1237-1250.

  21. ARNOUX, D. (1999d), Les heurs de Sophie. In Adolescence n°34, pp. 249-254.

  22. ARNOUX, D. (1999e), Processus pubertaires et hallucination négative. In Adolescence n°33, pp.9-33.

  23. ARNOUX, D. (2001a), Aspects traumatiques de la dépression, dépression sans objet, actualisation à l’adolescence. In Actualités Psychosomatiques n°5, pp. 71-94.

  24. ARNOUX, D. (2001b), Moi, l'objet... Notes sur la séclusion psychique en attente d'idéalisation primaire. In Bulletin de la Société psychanalytique de Paris n°60, pp.13-20.

  25. ARNOUX, D. (2002a), Esquisse pour une représentation: l’enfant du psychanalyste. In BOTELLA, C. & coll. (2002), Penser les limites: écrits en l’honneur d’André Green. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, pp.187-194.

  26. ARNOUX, D. (2002b), La différence: propos sur une lumière venue d’un continent. In BOKANOWSKI, T., GUIGNARD, F. & coll. (2002), La relation mère-fille: entre partage et clivage. In Press, Paris, pp.71-87.

  27. ARNOUX, D. (2002c), L'identification à partir de Melanie Klein et des post-kleiniens. In DANON-BOILEAU, L., FINE, A. & WAINRIB, S. (2002), Identifications. PUF, Paris, pp.57-70.

  28. ARNOUX, D. (2002d), Qui copions-nous là? Du même au semblable, modalités identificatoires et problèmes économiques liés au genre dans la cure. In FENELON, J., POLI, A. & coll. (2002), Destins des identifications et cures psychanalytiques. In Press, Paris, pp.51-70.

  29. DE MIJOLLA, A. & coll. (2002): Dictionnaire International de la Psychanalyse. Calmann-Lévy, Paris.

  30. ARNOUX, D. (2006a), Le sentiment de nullité. In Adolescence n°57, pp. 613-622.

  31. ARNOUX, D. (2006b), L'écoute des parents et l’autisme de leur enfant. In Perspectives psychiatriques n°45, pp.231-235.

  32. ARNOUX, D. (2006c), Un peu de "H", c’est normal quand même – De l’usage à l’intoxication: la relation d’addiction et quelques-uns de ses enseignements. In SOULE, M. & coll. (2006), La vie de l’enfant – Ce que vous avez toujours voulu savoir… sans jamais oser le demander. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.49-60.

  33. ARNOUX, D. (2009), De côté, la mort transmise. In Revue Française de Psychanalyse n°73, pp.681-690.

  34. ARNOUX, D. (2010a), Construction de la scène primitive. In Revue Française de Psychanalyse n°74, pp.1021-1035.

  35. ARNOUX, D. (2010b), L’institut Edouard-Claparède. In Le Coq-Héron n°201, pp.86-91.

  36. ARNOUX, D. (2012), Aimer trop. A paraître in Revue Française de Psychanalyse.

On trouve un texte du Dr Dominique Arnoux consacré à la "La psychanalyse des enfants", non daté, sur le site de la Société Psychanalytique de Paris.

 

Baudry, Patrick

(colloque 2014)

Patrick Baudry est sociologue, professeur de sociologie à l’université de Bordeaux III, et chercheur associé au Laboratoire d'anthropologie des institutions et des organisations sociales (CNRS, Paris). Sa carrière s'est pour l'instant concentrée sur des sujets de société ou d'anthropologie tels que l'urbain, la pornographie, la mort ou le rapport au corps.

Exposé 2012: "L'imagerie pornographique ou l'individu hors récit"

Argument: Ce n'est pas le contenu à l'évidence sexuel de la pornographie qui doit retenir l'attention mais son agencement. L'imagerie pornographique procède d'un dispositif particulier dont on dégagera les principales caractéristiques. Une telle analyse permet d'interroger la place de l'individu contemporain dans son rapport au corps et à l'autre.

Ouvrages:

  1. BAUDRY, P. (1986), Une sociologie du tragique, Cerf, Paris.

  2. BAUDRY, P. (1991), Le corps extrême, L'Harmattan, Paris.

  3. BAUDRY, P. (1997), La pornographie et ses images, Armand Colin, Paris.

  4. BAUDRY, P. (1999), La place des morts, Armand Colin, Paris.

  5. BAUDRY, P. (2000), Souffrances et violences à l’adolescence, ESF, Paris.

  6. BAUDRY, P. & JEUDY, H.-P. (2001), Le deuil impossible, Eshel, Paris.

  7. BAUDRY, P. (2004), Violences invisibles – Corps, monde urbain, singularité, Editions du Passant Ordinaire, Paris.

  8. BAUDRY, P. (2012), La ville, une impression sociale, Circé, Paris.

  9. BAUDRY, P. (2013), Pourquoi des soins palliatifs? Châtelet Voltaire, Cirey.

Articles:

  1. BAUDRY, P. (2001a), La mémoire des morts, in Tumultes n°16, pp. 29-40.

  2. BAUDRY, P. (2001b), Les temps urbains de la vie et de la mort, in PAQUOT, T. & coll. (2001), Le quotidien urbain, La Découverte, Paris, pp. 128-144.

  3. BAUDRY, P. (2003), Travail du deuil, travail de deuil, in Études n°399, pp. 475-482.

  4. BAUDRY, P. (2006a), La place du mourant, in RICOT, J., HIGGINS R. W., & BAUDRY, P. (2006), Le mourant, M-EDITER.

  5. BAUDRY, P. (2006b), L'histoire de la mort, in Hypothèses n°1, pp.147-154.

  6. BAUDRY, P. (2010a), De l'intimité à l'intime: quel jeu joue-t-on? In Empan n°77, pp. 82-90.

  7. BAUDRY, P. (2010b), Mutations des rites funéraires, in Transversalités n°115, pp. 111-121.

  8. Etc.

 

Bayle, Gérard

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Gérard Bayle, psychiatre, membre titulaire et ancien président de la Société psychanalytique de Paris, ancien Secrétaire scientifique du Congrès des Psychanalystes de Langue Française, praticien attaché et formateur au psychodrame psychanalytique (service de pédopsychiatrie de l’hôpital Necker – Enfants malades), fondateur des associations ETAP (Etudes et Traitements Analytiques par le Psychodrame) et Figures psychodramatiques (association des praticiens du psychodrame psychanalytique), auteur de nombreux ouvrages et articles dont une partie est reprise plus bas.

Exposé 2012: "Les échecs de la fonction synthétique du moi"

Argument: Il existe plusieurs sortes de clivages, au moins deux à savoir le clivage structurel qui répond à une carence narcissique (par exemple chez le pervers) et le clivage fonctionnel qui répond à une blessure narcissique (par exemple chez la victime d'un traumatisme). Dans tous les cas, le but du clivage est de faire l'économie de la conflictualité, avec un versant adaptatif et un versant pathologique, comme c'est le cas pour toutes les défenses.

Ouvrages:

  1. AMAR, N., BAYLE, G. & SALEM, I. (1988a), Formation au psychodrame analytique, Dunod, Paris.

  2. BAYLE, G. (1997a), Paul Claude Racamier, PUF, Paris.

  3. BAYLE, G. (1998a), Epître aux insensés – Etude sur les clivages, PUF, Paris.

  4. BAYLE, G. & coll. (1998), Le deuil, PUF, Paris.

  5. BAYLE, G. (1999a), Le trésor des phobies, PUF, Paris.

  6. BARBIER, A., PORTE, J.-M., AUBIN, H., BAYLE, G. & coll. (2006), L’amour de soi, L’Harmattan, Paris.

  7. BAYLE, G. & coll. (2010), L'inconscient freudien Recherche, écoute, métapsychologie, PUF, Paris.

Articles:

  1. BAYLE, G. (1986a), Future, passée, présente : la douleur, in Revue française de psychanalyse n°50, 803-816.

  2. BAYLE, G. (1986b), La pire des choses, c’est la meilleure, in Revue française de psychanalyse n°50, 951-954.

  3. BAYLE, G. (1987), Traumatisme d’origine qualitative, in Bulletin de la Société psychanalytique de Paris n°12, 85-90.

  4. AMAR, N., BAYLE, G. & SCHAEFFER, J. (1987), Action, préconscient, psychodrame, in Revue Française de Psychanalyse n°51, pp.653-658.

  5. AMAR, N., BAYLE, G. & SALEM, I. (1988b), Un complément à la formation de l'analyste: le psychodrame analytique, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°11, pp.41-49.

  6. BAYLE, G. (1988), Traumatismes et clivages fonctionnels, in Revue française de psychanalyse n°52, 1339-1356.

  7. BAYLE, G. (1989a), Discontinuités et portances, in Revue Française de Psychanalyse n°53, pp.87-91.

  8. BAYLE, G. (1989b), Des espaces et des temps pour l’objet (clivage structurel et clivage fonctionnel), in Revue française de psychanalyse n°53, 1055-1067.

  9. AMAR, N., BAYLE, G. & SALEM, I. (1991), Aux sources de l'identité par le psychodrame, in Revue Française de Psychanalyse n°55, pp.627-646.

  10. BAYLE, G. (1991), Trauma sexuel, blessure narcissique et carence narcissique, in Revue française de psychanalyse n°55, 911-924.

  11. BAYLE, G. (1992): La carence narcissique, in Revue française de psychanalyse n°56, 701-716.

  12. BAYLE, G. (1993a), Le poison du secret, le poignard de la vérité, in Revue française de psychanalyse n°57, 349-357.

  13. BAYLE, G. (1993b), Felicitas feminae, in Revue française de psychanalyse n°57 spécial, 1771-1775.

  14. BAYLE, G. (1994), Métapsychologie et devenir des deuils pathologiques, in AMAR, N., COUVREUR, C. & HANUS, M. (1994), Le deuil, PUF, Paris, 109-125.

  15. BAYLE, G. (1995), Comment l'esprit vient aux objets, in Revue Française de Psychanalyse n°59/ spécial, pp.1679-1682.

  16. BAYLE, G. (1996a), Introduction à l'étude métapsychologique des clivages, in Bulletin du Groupe Lyonnais de Psychanalyse n°39, pp.7-23.

  17. BAYLE, G. (1996b), Ombres adorables, in Revue Française de Psychanalyse n°60, pp.821-827.

  18. BAYLE, G. (1996c): Les clivages et les défaillances de la fonction synthétique du Moi, in Revue française de psychanalyse n°60 spécial, 1303-1547.

  19. BAYLE, G. (1997b): Angoisses et clivages, in COLLECTIF (1997), Angoisses : pluralités d'approche, vol. 2, PUF, Paris, 67-90.

  20. BAYLE, G. (1997c), Considérations sur la clinique des phobies névrotiques, in FINE, A., LE GUEN, A., & OPPENHEIMER, A. (1997), Peurs et phobies, PUF, Paris, pp.113-133.

  21. BAYLE, G. (1998b), Identifications, antinarcissisme et co-pensée, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°30, pp.17-22.

  22. BAYLE, G. (1998c), Perte, deuil et écriture, in Groupal n°4, pp.22-28.

  23. BAYLE, G. (1999b), Psychodrame analytique et psychoses, in CHAMBRIER-SLAMA, J., PERRON, R. & SOUFFIR, V. (1999), Psychoses, tome 3: pratiques, pp.35-54.

  24. BAYLE, G. (1999c), Groupons-nous et demain... Chamanes et postiches, in Revue Française de Psychanalyse n°63, pp.983-999.

  25. BAYLE, G. (2000), Le psychodrame analytique: figurations et relances des processus psychiques, in COURNUT, J. & SCHAEFFER, J (2000), Pratiques de la psychanalyse, PUF, Paris, pp.97-106.

  26. BAYLE, G. (2002), Entre cadre et site, in COLLECTIF (2002), Cadre extérieur et intérieur dans la cure, SPP, Paris, pp.9-33.

  27. BAYLE, G. & PRUDENT-BAYLE, A. (2003), Institutions et perversions narcissiques. In Revue française de psychanalyse n°67, pp.805-818.

  28. BAYLE, G. (2003a), Destructivité, démentalisation, clivages et cadres thérapeutiques: "tous les coups sont permis": introduction sur la destructivité et la démentalisation, in CIAVALDINI, A. (2003), Violences sexuelles: le soin sous contrôle judiciaire, In Press, Paris, pp.97-114.

  29. BAYLE, G. (2003b), Travail de la séparation, in BARBIER, A. & PORTE, J.-M. (2003), La séparation, In Press, Paris, pp.107-120.

  30. BAYLE, G. (2004), Les menaces de la préadolescence, in La psychiatrie de l'enfant n°47, pp.325-340.

  31. BAYLE, G. (2005), Jouer, bouger, rêver peut-être, in Tribune psychanalytique n°6, pp.105-126.

  32. BAYLE, G. (2006a), Transfert et code d'éthique, PERRON, R. (2006), Psychanalystes, qui êtes-vous? Inter-Editions, Paris, pp.77-82.

  33. BAYLE, G. (2006b), Perte objectale et clivage fonctionnel, in COLLECTIF (2006), Violences, Société parisienne d'aide à la santé mentale, Paris, pp.143-157.

  34. BAYLE, G. & PRUDENT, A. (2006), Institutions et perversions narcissiques, in Revue Française de Psychanalyse n°67, pp.805-818.

  35. BAYLE, G. (2008a), Travail de fin de cure et névrose d'intendance, in Revue Française de Psychanalyse n°72, pp.9-28.

  36. BAYLE, G. (2008b), Le père et la Mètis, in CUPA, D. (2008), Image du père dans la culture contemporaine: hommages à André Green, PUF, Paris, pp.113.119.

  37. BAYLE, G. (2008c), Le refoulement asservi, in BOUHSIRA, J., DANON BOILEAU, L. & JANIN, C. (2008), Le refoulement, PUF, Paris, pp.209-220.

  38. BAYLE, G. (2008d), La psychanalyse des états limites: évolutions des clivages, in BARBIER, A. & BOUBLI, M. (2008), Les enjeux de la psychanalyse aujourd'hui, L'Harmattan, Paris, pp.43-74.

  39. BAYLE, G. (2009), Psychodrame et narcissisme des petites ressemblances, in Psychanalyse et psychose n°9, pp.121-132.

  40. BAYLE, G. (2010), Le surmoi est-il un super-rejeton? in Revue Française de Psychanalyse n°74, pp.693-707.

  41. BAYLE, G. (2011), L'oeuvre de Winnicott dans les théorisations implicites et dans les créations explicites des psychanalystes, in Le Carnet PSY n°150, pp.53-56.

  42. Etc.

On trouve un texte du Dr Gérard Bayle consacré au thème: "Traumatisme et clivage fonctionnel", non daté, sur le site de la Société Psychanalytique de Paris.

 

Benghozi, Pierre

(colloque APPCF et 2014)

Pierre Benghozi est psychiatre, pédopsychiatre, psychanalyste, psychanalyste de groupe, thérapeute familial et de couple, médecin chef du Service de psychiatrie de l'enfant, de l'adolescent et de la famille au Centre hospitalier Pierrefeu H. Guérin à Hyères, président de l’Institut de Recherche en Psychanalyse du couple et de la famille, membre du Comité exécutif de la Fédération Européenne de Psychothérapie Psychanalytique, coordinateur fondateur de la section européenne de Psychothérapie Psychanalytique de Couple et de Famille et auteur de "Adolescence et sexualité", "L'adolescence identité chrysalide", etc. Il enseigne à l'Université de Sao Paulo (Brésil), à l'Université de Toulon, à l'Université Paris XIII et à l'Université Paris Descartes. Il a, en outre, présidé la Commission nationale interministérielle sur la violence du Conseil Supérieur du Travail Social et est expert sur les problèmes de violence et de médiation au cabinet du Ministre de la Justice, ainsi que membre du Comité stratégique de la Chaire UNESCO de Santé sexuelle et Droits humains. Enfin, il est membre de plusieurs comité de rédaction: pour la revue L’Autre (anthropologie et psychiatrie), la Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe et la revue Dialogue.

Exposé APPCF: "L'héritage de Didier Anzieu: maillage des liens et contenants généalogiques"

Argument: L'héritage d'Anzieu est particulièrement précieux en thérapie psychanalytique du couple et de la famille, par son apport sur les enveloppes psychiques et la paradoxalité. Ses travaux ont intégré l'apport de la systémique tout en développant l’approche psychanalytique dans les groupes: le Moi-peau, l'inconscient groupal, les enveloppes psychiques mais aussi le transfert paradoxal présent entre le patient et l'analyste. Le concept de "maillage des liens" et celui de "contenants généalogiques", que nous devons à Pierre Benghozi, s’inscrivent dans la continuité de cet héritage.

Exposé 2014: "La constellation Familiale dans l'Anorexie mentale Une addiction "trompe le Vide" des contenants généalogiques"

Argument: Le Dr Benghozi présentera dans sa conception du maillage des contenants généalogiques en quoi la symptomatologie de l'Anorexie mentale de l'adolescente est à penser comme dans une perspective psychanalytique des liens, comme une addiction "trompe le Vide" des contenants généalogiques. En rupture avec les modèles classiques de lecture de l'anorexie mentale, il montrera à partir d'exemples cliniques de thérapie familiale psychanalytique en quoi cette addiction est le symptôme d'une perversion narcissique familiale incestuelle.

Ouvrages:

  1. BENGHOZI, P. (1995), Dalla psichiatria alla storia degli intrecci trigenerazionali, Edizioni del Centro Studi e Richerche di Terapia Familiare Sistemica di Palermo.

  2. BENGHOZI, P. & coll. (1999a), Adolescence et sexualité, L'Harmattan, Paris.

  3. BENGHOZI, P. & coll. (1999b), L'adolescence identité chrysalide, L'Harmattan, Paris.

  4. BENGHOZI, P. & coll. (2002), Violence et champ social Rapport du Conseil Supérieur du Travail Social, ENSP, Paris.

  5. BENGHOZI, P. (2010), Malhagem, Filiação e Afiliação – Psicanálise dos Vínculos: Casal, Família, Grupo, Instituição e Campo Social, Vetor Editora, Sao Paulo.

  6. NICOLO, A. M., BENGHOZI, P. & LUCARELLI, D. (2010), Families in transformation A psychoanalytic Approach, Karnac Books, London.

Articles:

  1. BENGHOZI, P. (1985), Rites de passage et rituels initiatiques, in BENOÎT, J.C. & coll. (1985), Dictionnaire des Thérapies Familiales, ESF, Paris, 1988, pp.453-455.

  2. BENGHOZI, P. (1986), Structure et système – Entre théorie et pratique, in Psychiatrie française spécial mai 1986: « Fonctions de la pensée théorique ».

  3. BENGHOZI, P. & DOS SANTOS BRENGARD, D. (1994), Adolescence et Sexualité, in FERRARI, P. & EPELBAUM, C. (1994), Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent, Flammarion, Paris.

  4. BENGHOZI, P. (1994), Porte-la-honte et maillage des contenants généalogiques familiaux et communautaires en thérapie familiale, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°22, pp.81-94.

  5. BENGHOZI, P. (1995), Approche psychothérapique familiale et psychoses infantiles, in Handicaps et inadaptations n°67-68, pp.101-112.

  6. BENGHOZI, P. (1995), Effraction des contenants généalogiques familiaux – transfert catastrophique, rêveries et néosecrets, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n° 24, pp.91-99.

  7. BENGHOZI, P. (1995), L'empreinte généalogique du traumatisme et la honte : génocide identitaire et femmes violées en ex-Yougoslavie, in MORO, M.-R. & LEBOVICI, S. (1995), Psychiatrie humanitaire en ex-Yougoslavie et en Arménie: face au traumatisme, PUF, Paris, pp. 51-63.

  8. BENGHOZI, P. (1996), L'attaque contre l'humain: traumatisme catastrophique et transmission généalogique, in Nervure n°9/2, pp.39-45.

  9. BENGHOZI, P. (1996), Violence intrafamiliale, inceste et abus sexuels, in Nervure n°9/1, pp.42-45

  10. BENGHOZI, P. (1997), Conceptualisation et clinique de l'effraction, in BROQUEN, M. & GERNEZ, J.-C. (1997), L'effraction par-delà le trauma, L'Harmattan Paris, pp.149-159.

  11. BENGHOZI, P. (1997), Trompe l'amour: des transactions familiales incestueuses au remmaillage des liens généalogiques, in Dialogue n°135, pp.13-21,

  12. BENGHOZI, P. (1998), La « fonction mémoire » du patient psychotique, in EIGUER, A. (1998), La fête de famille, In Press, Paris, pp.163-168.

  13. BENGHOZI, P. (1998), La culpabilité, in PELICIER, Y. & coll. (1998), Les objets de la psychiatrie, L’Esprit du Temps, Le Bouscat.

  14. BENGHOZI, P. (1998), La honte, in PELICIER, Y. & coll. (1998), Les objets de la psychiatrie, L’Esprit du Temps, Le Bouscat.

  15. BENGHOZI, P. (1999), Approche psychosomatique du couple, in MIMOUN, S. (1999), Traité de gynécologie obstétrique, Flammarion, Paris.

  16. BENGHOZI, P. (2000), L’inquiétante étrangeté en psychanalyse de groupe et en thérapie familiale psychanalytique, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n° 34, pp.45-51.

  17. BENGHOZI, P. (2000), L'intérêt clinique du lien de fratrie, ou le contenant fratrie comme étayage du lien généalogique, in Dialogue n°150, pp.105-121.

  18. BENGHOZI, P. (2000), Scénario généalogique de la violence et de l’inceste, in YAYAOUI, A. (2000), Violence passages à l’acte et situations de rupture, La Pensée sauvage, Grenoble.

  19. BENGHOZI, P. (2001), Autorité parentale légale, autorité parentale légitime – L’autorité et le lien, in Le divan familial n°6, pp.43-55.

  20. BENGHOZI, P. (2001), La construction généalogique de l'identité sexuelle: l'énigme transsexuelle, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n° 35, pp. 133-141.

  21. BENGHOZI, P. (2001), Les violences conjugales: aspects médico-légaux et pratique clinique, in La lettre du gynécologue n°258, pp.10-13.

  22. BENGHOZI, P. (2001), Les violences institutionnelles: la partie émergée de l’iceberg, in Actualités sociales hebdomadaires n°2200, pp.21-22.

  23. BENGHOZI, P. (2001), Passage. Analyse de groupe et thérapie familiale psychanalytique – Discussion de l’article de Jacqueline Falguière, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°37, pp.75-79.

  24. BENGHOZI, P. (2003), Esthétique de la figurabilité et néocontenants narratifs groupaux médiations d’expression, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°41, pp.7-12.

  25. BENGHOZI, P. (2003), Résilience sociale et communautaire : pour un travail de pardon, La santé de l’homme n°366, pp.25-28.

  26. Benghozi, P. & FÉRES-CARNEIRO, T. (2004), Violence et adolescence: une mise à l'épreuve du lien social et familial, in LASSALLE, J. Y. & coll. (2004), Problèmes Actuels de Science Criminelle n°17, pp.23-39.

  27. BENGHOZI, P. (2004), Adolescence, violences et fractures du lien social: une approche psychanalytique, in SILLAMY, N. (2004), Jeunes-ville-violence – Comprendre-Prévenir-Traiter, L’Harmattan, Paris pp.177-192.

  28. BENGHOZI, P. (2004), Généalogie de l’identité sexuée et bisexualité groupale. Le corps groupal a-t-il un sexe?, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°43, pp.27-42.

  29. BENGHOZI, P. (2005), Approche du mythe familial en thérapie familiale psychanalytique, in PEDROT, P. & DELAGE, M. (2005), Identités, filiations, appartenances, Presses Universitaires de Grenoble, pp.219-228.

  30.  BENGHOZI, P. (2005), La résilience familiale: éthique et remaillage généalogique, in CYRULNIK, B. (2005), Vivre devant soi: être résilient, et après?, Le journal des psychologues, Revigny-sur-Ornain.

  31. BENGHOZI, P. (2005), Remaillage généalogique et pathologie du contenant : il était une fois Kirikou et la sorcière, in Le Journal des Psychologues n°223, pp.32-36.

  32. BENGHOZI, P. (2006), Honte, haine, ritualisation du pardon et complexe d'Antigone, in DECHERF, G., BLANCHARD, A.- M. & DARCHIS, E. (2006), Amour, haine et tyrannie dans la famille, In Press, Paris, pp.67-78.

  33. BENGHOZI, P. (2006), Le spaciogramme en thérapie psychanalytique de couple et de famille, in Dialogue n°172, pp.5-24.

  34. BENGHOZI, P. (2006), Pré-contre-transfert, cadre et dispositif – Discussion de l’exposé de Jean Claude Rouchy, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°47, pp.25-29

  35. BENGHOZI, P. (2007), L’adoption est un lien affiliatif: pacte de re-co-naissance et pacte de désaveu, in Dialogue n°177, pp.27-43.

  36. BENGHOZI, P. (2007), La trace et l’empreinte: l’adolescent, héritier porte l’empreinte de la transmission généalogique, in Adolescence n°62, pp.755-777.

  37. BENGHOZI, P. (2007), Le leurre comme symptôme des contenants généalogiques troués, in Le Journal des psychologues n°245, pp.35-40.

  38. BENGHOZI, P. (2007), Le lien réseau, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe no48, pp.163-174.

  39. BENGHOZI, P. (2007), Transmission généalogique de la trace et de l’empreinte: temps mythique en thérapie familiale psychanalytique, in Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°38, pp.43-60.

  40. BENGHOZI, P. (2008), L’adolescente et son corps, une affaire de famille, in Reproduction Humaine et Hormones n°21, pp.5-6.

  41. BENGHOZI, P. (2009), Anamorphose, in BEN SOUSSAN, P. & coll. (2009), Cent mots pour les bébés d’aujourd’hui, Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.34-40.

  42. BENGHOZI, P. (2009), Déconstruction narrative du rire sardonique d’un enfant – La folie en héritage, in Dialogue n°184, pp.77-89.

  43. BENGHOZI, P. (2009), Image du corps individuel – Corps psychique familial et anorexie mentale, in Revue Psychiatrie Française, n°39, pp.179-193.

  44. BENGHOZI, P. (2009), Une approche transcontenante groupale des anamorphoses de l’adolescence, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°53, pp.41-55.

  45. BENGHOZI, P. (2010), La violence n'est pas l'agressivité: une perspective psychanalytique des liens, in Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°55, pp.41-54.

  46. BENGHOZI, P. (2010), Le scénario généalogique porte-la-honte, in Dialogue n°190, pp.25-40.

  47. BENGHOZI, P. (2010), Résilience familiale et communautaire de la honte et de l’humiliation, in CYRULNIK, B. & DELAGE, M. (2010), Famille et Résilience, 0dile Jacob, Paris, pp.87-110.

  48. BENGHOZI, P. (2012), Paradoxalité du pacte d'alliance conjugal et remaillage réciproque des contenants généalogiques de couple et de famille, in Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°58, pp.105-120.

 

Brognon, Philippe

(colloque 2014)

Médecin de Santé au Travail, tabacologue, Philippe Brognon est également titulaire d'un Diplôme d'Études Complémentaires en Psychologie (UMons) et d'une formation en Anthropologie Sociale et Culturelle (UCL). Il travaille comme tabacologue au Centre Hospitalier de la Haute Senne à Soignies ainsi qu'à la ligne Tabac-Stop. Il réalise des recherches en psycho-tabacologie clinique et anime un groupe d'Anthropologie du Fumant avec le Pr. Ariane Bazan (ULB).

Exposé 2014: "Pour une anthropologie du fumeur"

Argument: Au-delà du comportement, de sa biologie et de sa molécule, le fumeur interpelle le thérapeute. Ses volutes de fumée sont autant d'intentions désespérées d'un acte ventilatoire, de soubresauts de plaisir dans la complexité du lien et de ses écorchures. Ce serait dans ce kaléidoscope que le fumeur jouerait sa vie. Au travers du mythe de Prométhée, Philippe Brognon se propose de développer une anthropologie du fumant.

Articles:

  1. BROGNON, P. (1998), Le Deuil des soignants face à la mort de l'enfant, in Louvain Médical n°117/4, pp.164-176.

  2. BROGNON, P., DEKEYSER, F. & THIBAUT, L. (2006), Le tabagisme sur le lieu de travail: analyse de la problématique au sein de PME wallonnes et déploiement d'une politique de prévention, in Médecine du Travail et Ergonomie n°43/1, pp.25-40.

  3. BROGNON, P. & VERSTRAETE, A. (2006), Alcool et drogues sur le lieu de travail : entre dépistage et prise en charge, in Médecine du Travail et Ergonomie n°43/3, pp.161-172.

  4. BROGNON, P. (2009), Pour une anthropologie du fumeur.

  5. BROGNON, P. (2010), Les troubles anxio-dépressifs chez les fumeurs, in Revue de la Société Scientifique de Médecine Générale n°269, pp.24-27.

  6. BROGNON, P. (2011a), Tabagisme au féminin: aspects socioculturels et épidémiologiques, in Gunaïkeia n°16/8.

  7. BROGNON, P. (2011b), Tatouages et tabagisme: la signature du corps, in Le courrier des addictions n°13/1, pp.22-24.

  8. BROGNON, P. (2011c), To be or not to be a smoker, in Revue de la Société Scientifique de Médecine Générale n°285, pp.288-289.

  9. BROGNON, P. (2013), La cigarette, l’arbre qui cache la forêt, in Acta Psychiatrica Belgica, n°113/1, pp.29-33.

 

Brusset, Bernard

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Neuropsychiatre, Bernard Brusset a également obtenu un Diplôme de Psychopathologie de l'Institut de Psychologie, un Doctorat de 3e cycle puis un Doctorat d'Etat en Lettres et Sciences Humaines. Il est psychanalyste, membre titulaire à la Société Psychanalytique de Paris. Il a été interne des hôpitaux de Paris, chef de clinique et assistant de pédopsychiatrie à La Salpêtrière (1969-1972), puis attaché de consultation, et pédopsychiatre consultant dans l'Intersecteur du XIVe Arrondissement à l'Institut de Puériculture (1970-1980). Chargé d'enseignement en Psychologie clinique dès 1967, il est devenu Maître de Conférence puis Professeur à l'Institut de Psychologie de l'Université René Descartes (Paris V). Il est connu entre autres pour ses recherches sur les troubles des conduites alimentaires et les addictions, ou encore pour la psychanalyse des liens et la métapsychologie de l'interpsychique.

Exposé 2012: "Clivage et lien en psychanalyse"

Argument: De la dissociation de Janet à la schize de Bleuler, en passant par la Spaltung de Freud, le Dr Brusset tracera un historique du concept de clivage, qui débouchera sur une introduction à la psychanalyse du lien et une vignette clinique de phobie.

Ouvrages:

  1. BRUSSET, B. (1991a), L'Assiette et le miroir – L'anorexie mentale de l'enfant et de l'adolescent. Privat, Paris.

  2. BRUSSET, B. & coll. (1992), La boulimie. PUF, Paris.

  3. BRUSSET, B. (1992), Le Développement libidinal – Que sais-je? PUF, Paris.

  4. COUVREUR, C., BRUSSET, B. & coll. (1996), La névrose obsessionnelle. PUF, Paris.

  5. BRUSSET, B. & coll. (1997), Psychanalyse, neurosciences, cognitivismes. PUF, Paris.

  6. BRUSSET, B. (1998a), L'hypocondrie – Que sais-je? PUF, Paris.

  7. BRUSSET, B. (1998b), Psychopathologie de l'anorexie mentale. Dunod, Paris.

  8. BRUSSET, B., CHABERT, C. & BRELET-FOULARD, F. (1999), Névroses et fonctionnements limites. Dunod, Paris.

  9. BRUSSET, B. (2002a), Le temps du désespoir. PUF, Paris.

  10. BRUSSET, B. (2005a), Les psychothérapies – Que sais-je? PUF, Paris.

  11. BRUSSET, B. (2007), Psychanalyse du lien. PUF, Paris.

  12. BRUSSET, B. (2008a), Psychopathologie de l'anorexie mentale. Dunod, Paris.

Articles:

  1. BRUSSET, B. (1990a), La jouissance de l'anorexique. In Revue française de psychanalyse n°54, pp. 163-176.

  2. BRUSSET, B. (1990b), Les vicissitudes d'une déambulation addictive. In Revue française de psychanalyse n°54, pp. 671-686.

  3. BRUSSET, B. (1991b), L'or et le cuivre. In Revue française de psychanalyse n°55, pp. 559-580.

  4. BRUSSET, B. (1994), L'enfant, l'infantile et la causalité psychique. In Revue française de psychanalyse n°58, pp. 693-705.

  5. BRUSSET, B. (1995), Métapsychologie des processus et psychologie. In Revue française de psychanalyse n°59, pp.1523-1528.

  6. BRUSSET, B. (1999), Dynamique du fantasme de Michèle Perron-Borelli. In Revue française de psychanalyse n°63, pp.309-320.

  7. BRUSSET, B. (2000), La projection comme processus et comme mécanisme. In Revue française de psychanalyse n°64, pp.705-721.

  8. BRUSSET, B. (2001a), Le plaisir, le lien, l'énigme. In Destins de la sexualité dans les groupes. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.15-33.

  9. BRUSSET, B. (2001b), Oralité et attachement. In Revue française de psychanalyse n°65, pp.1447-1462.

  10. BRUSSET, B. (2002b), Le langage de Winnicott (Dictionnaire explicatif des termes winnicottiens) par Jan Abram, bibliographie anglaise établie par le Pr. K. Hjulmand, traduction française par C. Athanassiou. In Revue française de psychanalyse n°66, pp.609-615.

  11. BRUSSET, B. (2002c), L'hypocondrie: thématique ou organisation spécifique? In Revue française de psychosomatique n°22, pp.45-64.

  12. BRUSSET, B. (2003a), A propos de l'amendement Accoyer. In Le Carnet PSY n°86, pp.27-35.

  13. BRUSSET, B. (2003b), Allaiter un bébé. In L'Allaitement maternel: une dynamique à bien comprendre. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.95-109.

  14. BRUSSET, B. (2003c), Clair-obscur – L'enfance du féminin. In Libres cahiers pour l'analyse n°8, pp.109-118.

  15. BRUSSET, B. (2003d), Honte primaire ou honte traumatique? In Revue française de psychanalyse n°67, pp.1777-1780.

  16. BRUSSET, B. (2004a), Dépendance addictive et dépendance affective. In Revue Française de Psychanalyse n°68, pp.405-420.

  17. BRUSSET, B. (2004b), Processus en analyse et théorie de l'infantile. In Revue française de psychanalyse n°68, pp.1823-1826.

  18. BRUSSET, B. (2005b), La figure de l'anorexique dans l'adolescence. In Adolescence n°53, pp.575-586.

  19. BRUSSET, B. (2005c), Les psychothérapies et la loi: un débat d'actualité. In Revue française de psychanalyse n°69, pp.642-643.

  20. BRUSSET, B. (2006a), Métapsychologie des liens et troisième topique. In Revue Française de Psychanalyse n°70, pp.1213-1282.

  21. BRUSSET, B. (2006b), Psychanalyse et psychothérapies. In Le Carnet PSY n°113, pp.40-41.

  22. BRUSSET, B. (2006c), Une lecture du Livre noir de la psychanalyse. In Revue française de psychanalyse n°70, pp.571-582.

  23. BRUSSET, B. (2008b), À propos de l'excitation dans la clinique et dans la métapsychologie. In Revue française de psychosomatique n°33, pp.85-95.

  24. BRUSSET, B. (2008c), Le lien fraternel et la psychanalyse. In Revue française de psychanalyse n°72, pp.347-382.

  25. BRUSSET, B. (2008d), Nature, formes et fonctions de l'identification projective. In CHABERT, C. & coll. (2008), Traité de psychopathologie de l'adulte. Les névroses. Dunod, Paris, pp.345-356.

  26. BRUSSET, B. (2008e), Psychanalyse et psychothérapies. In Psychanalyse et psychothérapie. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.93-99.

  27. BRUSSET, B. (2009a), De la maturation de l'instinct selon Pierre Mâle au pubertaire selon Philippe Gutton. In Adolescence n°67, pp. 217-234.

  28. BRUSSET, B. (2009b), La puberté sans adolescence. In Revue française de psychosomatique n°35, pp.61-68.

  29. BRUSSET, B. (2009c), L'avant-coup trouvé/créé. In Revue française de psychanalyse n°73, pp.1539-1543.

  30. BRUSSET, B. (2009d), Un nouveau mode d'existence, parfois le plus heureux. In Vieillir... Des psychanalystes parlent. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.29-37.

  31. BRUSSET, B. (2010a), Le psychisme, le corporel et le somatique. In Revue française de psychanalyse n°74, pp.1481-1486.

  32. BRUSSET, B. (2010b), Sur la métapsychologie de l'image et de la pensée. In Le Carnet PSY n°144, pp.28-31.

  33. BRUSSET, B. (2011), La projection: pour le meilleur et pour le pire. In Revue française de psychanalyse n°75, pp.681-695.

  34. Etc.

 

Casalfiore, Stefania

(séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Engagée sur un contrat de recherche n°SO/10/71 (Services Fédéraux des Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles, Programme cohésion sociale) intitulé "Des sectes en régime pluraliste: dispositifs pour une politique de précaution", Mme Casalfiore travaille au Centre de Psychologie de la Religion de l’UCL dirigé par le Pr. Saroglou, en collaboration avec l’unité de psychologie sociale et des organisations, actuellement sous la responsabilité du Pr. Leyens. Elle a au préalable poursuivi des recherches au GIRSEF (Groupe Interfacultaire de Recherche sur les Systèmes d’Éducation et de Formation) sur l’activité des enseignants en classe et sur les relations enseignant-élève où elle a particulièrement développé la question des transgressions sociales et celle de la conception de l’autorité. Sa thèse de doctorat a porté sur ce deuxième axe. Elle a ainsi été amenée à se pencher sur les travaux de Joule (Université d’Aix-en-Provence) et Beauvois (Université de Grenoble).

  1. BEAUVOIS, J.-L. (1994), Traité de la servitude libérale: analyse de la soumission, Dunod, Paris.

  2. CASALFIORE, S. (1999), L'activité des enseignants en classe. Contribution à la compréhension de la réalité professionnelle des enseignants, in Cahier de Recherche du GIRSEF n°6.

  3. CASALFIORE, S. & DE KETELE, J.-M. (2000), La discipline et le travail des élèves dans la structuration de l'activité des enseignants en classe. Variations en fonction de caractéristiques liées à quelques aspects du contexte immédiat, in Actes du Premier Congrès des Chercheurs en Éducation, Communauté française de Belgique.

  4. CASALFIORE, S. & DE KETELE, J.-M. (2002), Exercer le métier d'enseignant en classe : les fonctions qui structurent l'activité quotidienne des enseignants, in MAROY, C. & coll. (2002), L'enseignement secondaire et ses enseignants, De Boeck, Bruxelles, pp.209-242.

  5. CASALFIORE, S. (2002a), La structuration de l’activité quotidienne des enseignants en classe: vers une analyse en termes d’action située, in Revue Française de Pédagogie n°138, pp.75-84.

  6. CASALFIORE, S. (2002b), Les petits conflits quotidiens dans les classes de l'enseignement secondaire: I. Nature et sens des transgressions à l’origine des conflits dans la dyade enseignants - élèves, in Cahier de Recherche du GIRSEF n°16.

  7. CASALFIORE, S. (2003a), Les petits conflits quotidiens dans les classes de l'enseignement secondaire: II. Nature des stratégies de résolution, in Cahier de Recherche du GIRSEF n°20.

  8. CASALFIORE, S. (2003b), Les petits conflits quotidiens dans les classes de l'enseignement secondaire: III. Conception de l'autorité des enseignants chez les élèves, in Cahier de Recherche du GIRSEF n°21.

  9. JOULE, R.-V. & BEAUVOIS, J.-L. (1981), Soumission et idéologies. Psychosociologie de la rationalisation, PUF, Paris.

  10. JOULE, R.-V. & BEAUVOIS, J.-L. (1987), Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens, Presses Universitaires de Grenoble.

  11. JOULE, R.-V. & BEAUVOIS, J.-L. (1988), La psychologie de la soumission. Rappel de quelques concepts scientifiquement testés, in La Recherche n°202: "Perspectives cognitives et conduites sociales", pp.1050-1057.

  12. JOULE, R.-V. & BEAUVOIS, J.-L. (1998), La soumission librement consentie: comment amener les gens à faire librement ce qu’ils doivent faire, PUF, Paris.

  13. LEYENS, J.-P. & BEAUVOIS J.-L. (1995), La psychologie sociale (III) : l’ère de la cognition, Presses Universitaires de Grenoble.

  14. SAROGLOU, V. (1997), Structuration psychique de l'expérience religieuse: la fonction paternelle, L'Harmattan, Paris-Montréal.

  15. VANDENPLAS-HOLPER, C., CASALFIORE, S., SEYNHAEVE, I. & NICOLAS, S. (2003), L'eau lustrale et le décret du ciel: l'analyse d'un conte de Grimm, in SAROGLOU, V. & HUTSEBAUT, D. & coll. (2003), Religion et développement humain: questions psychologiques, L'Harmattan, Paris-Montréal.

 

Courtois, Anne

(colloque 2008, pas de mise à jour depuis)

Mme Courtois est docteur en psychologie, psychothérapeute d’enfant, d’adolescent et de famille dans un centre pluridisciplinaire de Louvain-la-Neuve, et chargée de cours. Elle a professé à l’ULg (module famille), à l’UCL (3e cycle systémique) et est actuellement professeur dans le service du développement et de la famille de l’ULB. Elle y coordonne le groupe de contact FNRS interuniversitaire "systémique et recherche", ainsi que la formation en cliniques psychothérapeutiques – orientation infanto-juvénile. Elle participe ou a participé à de nombreux projets de recherche dans le domaine systémique et du développement; ceux-ci ont fait l’objet de publications. Elle publie également en tant que psychothérapeute sur les dispositifs thérapeutiques.

Exposé 2012: "Conflits familiaux: quand la guerre parentale produit du clivage…"

Argument: La guerre familiale, parentale ou fraternelle, peut, sous certaines conditions, s'accompagner de clivages: clivages des représentations et des affects, clivages interrelationnels et intrapsychiques, etc. A travers quelques vignettes cliniques, Mme Courtois montrera que le rôle du thérapeute est à la fois de les circonscrire et de les recadrer, dans l'espoir de les "réduire"...

Références bibliographiques:

  1. COURTOIS, A. (1990a), Les services extra-muros dans le secteur du handicap: complémentaires à l’institution classique ou alternatifs? In CEFES-ULB n°3.

  2. COURTOIS, A. (1990b), Approche de la population caractérielle: aperçu théorique. In CEFES-ULB n°4.

  3. COURTOIS, A. (1993), Une recherche en milieu hospitalier, les effets psychologiques du dépistage anténatal des malformations foetales par ultrasons chez les mères Lecture systémique. In Les Pages du CEFES n°34.

  4. DESSOY, E., PAUSS, V., COMPERNOL, C. & COURTOIS, A. (1996), Rite de passage, cycle de vie et changement discontinu. In Thérapie familiale n°15, pp.487-505.

  5. COURTOIS, A. (1997a), L'entrée du bébé à la crèche, une histoire de famille: de la situation dynamique à la situation "à risque". In Cahiers de Psychologie Clinique n°9, pp.205-225.

  6. COURTOIS A. (1997b), La famille avec un enfant handicapé: une famille comme une autre? In COLLECTIF (1997), La fratrie: avoir un frère ou une soeur handicapée. Association Information Recherche, Besançon.

  7. GILLOT-DEVRIES, F., DETRAUX, J.-J., VANDEN EYNDE, S., COURTOIS, A. & DESMEDT, A. (1998), Approche du vécu maternel suite à l'annonce d'une anomalie fœtale. In MAZET, P., LEBOVICI, S. & coll. (1998), Psychiatrie périnatale Parents et bébés: du projet d'enfant aux premiers mois de vie. PUF, Paris, pp.157-167.

  8. COURTOIS, A. (1999), Le rite de passage, un modèle d'intervention efficace Un champ d'application: la fin de la vie et les soins palliatifs. In Cahiers de Psychologie Clinique n°12, pp.237-255.

  9. COURTOIS, A. (2001), Les relations famille-crèche La création d'un espace de médiation? In Sauvegarde de l'Enfance n°56, pp.32-40.

  10. COURTOIS, A. (2002a), Le temps familial, réflexions épistémologiques et perspectives cliniques. In Thérapie familiale n°23, pp.21-34.

  11. COURTOIS, A. (2002b), L'annonce anténatale d'une foetopathie aux parents: questions de recherche et pistes d'intervention. In SERVAIS, P., STEICHEN, R. & coll. (2002), Handicap, solidarité et accompagnement en famille. Academia Bruylant, Louvain-la-Neuve, pp.223-244.

  12. COURTOIS, A & MERTENS, S. (2003), La clinique de l’adolescent: entre demande(s) et réponse(s), quel espace de créativité? In MEIRE, P. & coll. (2003), Santé mentale, le temps des changements? La rencontre des paradigmes. Duc, Louvain-la-Neuve.

  13. COURTOIS, A. (2003a), Le temps des héritages familiaux Entre répétition, transformation et création. In Thérapie familiale n°24, pp.85-102.

  14. COURTOIS, A. (2003b), Le thérapeute pour adolescent, un "passeur de temps": un apport systémique et anthropologique In Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence n°51, pp.22-69.

  15. COURTOIS, A. & MERTENS de WILMARS, S. (2004): La pratique "à plusieurs" Matrice de résilience pour les thérapeutes et les patients. In Thérapie familiale n°25, pp.303-322.

  16. DESSOY, E., STASSART, M., COURTOIS, A., BERNAERTS, G., DE KEYSER, A., NYSSENS, G., HAXHE, S. & VANDE VELDE, C. (2005), Une modélisation de la communauté rigide. La famille d’origine du père d’Anne. In Thérapie familiale n°26, pp.19-35.

  17. DESSOY, E., STASSART, M., COURTOIS, A., BERNAERTS, G., DE KEYSER, A., NYSSENS, G., HAXHE, S. & VANDE VELDE, C. (2005), Parentification – Infantilisation. Le processus d’individuation de la mère d’Anne. In Thérapie familiale n°26, pp.37-53.

  18. COURTOIS, A. (2005a), Le père dans le système familial A l’articulation du psychique et du social. In STEICHEN, R. & coll. (2005), Fonctions paternelles et choix du patronyme. Academia Bruylant, Louvain-la-Neuve, pp.179-201.

  19. COURTOIS, A. (2005b), La fin de vie. Accompagnés/accompagnants. Quels enjeux rituels? In Revue de Gériatrie n°115.

  20. COURTOIS, A. (2006), Le rituel thérapeutique, à la recherche d'un nouveau souffle: quand et comment l’agir en thérapie de couple? In Thérapie familiale n°27, pp. 263-283.

  21. COURTOIS, A. (2007), Couples à transactions rigides: re-scénarisation des attachements insécures. Perspectives systémique et développementale. In Cahiers Critiques de thérapie familiale et de pratique de réseaux n°38, pp.211- 226.

  22. VAN PELT, M. & COURTOIS, A. (2007a), La surconsommation de cannabis dans le processus d’individuation de l’adolescent Perspective psychodynamique et systémique. In Psychotropes n°13, pp.33-55.

  23. VAN PELT, M. & COURTOIS, A. (2007b), La surconsommation de cannabis dans le processus d’individuation de l’adolescent Trois études de cas. In Psychotropes n°13, pp.57-82.

  24. COURTOIS, A. (2008a): Guerre parentale et clivage de la fratrie: un double enfermement – Ouvertures cliniques. In Cahiers de psychologie clinique n°31, pp.69-88.

  25. COURTOIS, A. (2008b): Un travail sans leur fils: les parents co-thérapeutes de leur adolescent. In Neuropsychiatrie de l’enfant et de l’adolescent n°56, pp.15-20.

  26. LAMBOTTE, I., DE GHEEST, F., COURTOIS, A., DELVAUX, N. & DETEMMERMAN, D. (2008): L'annonce de diagnostics graves en pédiatrie – Un processus co-construit par les parents et les soignants. In Le Journal des psychologues n°254, pp.29-32.

  27. COURTOIS, A. (2009a): "Papa nuage", un secret sur les origines – Renouer les fils épars de son histoire. In Cahiers de psychologie clinique n°32, pp.101-118.

  28. COURTOIS, A. (2009b): Les fondamentaux de la recherche systémique en psychologie clinique - Le groupe interuniversitaire belge "ULB-ULG-UCL-UMH": accords et désaccords. In Thérapie Familiale n°30, pp.275-288.

  29. CRISTIANOPOULOS, E. & COURTOIS, A. (2011), Être l’enfant de deux mamans: quels repères identitaires inventer? A paraître.

 

Croissant, Jean-François

(colloque 2014)

Psychologue clinicien, thérapeute familial, formateur et superviseur en alcoologie, en thérapie familiale systémique, en thérapie centrée sur les solutions, formé en analyse transactionnelle et praticien PNL, Jean-François Croissant pratique en institution (alcoologie, CMPP). Il est codirecteur pédagogique de Pégase Processus.

Exposé 2014: "La famille de l'alcoolique"

Argument: L'alcoolique manipule le système familial pour préserver son addiction à l'alcool. C'est pourquoi, les rituels, les règles et les rôles proposés aux différents acteurs, conjoint et enfants, sont addictogènes. Il importe, pour le thérapeute, dans un tel contexte, de repérer et de soutenir les potentiels de changement.

Articles:

  1. CROISSANT, J. F. (1993), Les conséquences des dysfonctionnements familiaux liés aux alcoolisations problématiques et à l'alcoolisme. In H & S n° 70 et 71.

  2. CROISSANT, J. F. (2004), Famille et alcool. Et les enfants ? Dépendances des parents et développement des enfants. In Thérapie Familiale, 2004/4, vol. 25, pp.543-560.

 

Darchis, Elisabeth

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Elisabeth Darchis, psychologue clinicienne, psychanalyste, thérapeute de couple et thérapeute familiale psychanalytique, travaille comme psychologue clinicienne en maternité. Elle a travaillé dans le premier centre d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence (Centre Flora Tristan). Elle est également enseignante (Paris VII, Paris-X, Jussieu, Lyon) et assure à Paris et Lille des supervisions et des formations théorico-cliniques pour des thérapeutes familiaux. Membre du comité de rédaction de la revue "Le divan familial", membre administrateur de la Société Abraham et Torok, et présidente de la Société Française de Thérapie Familiale Psychanalytique Ile de France.

Exposé 2012: "Transmission et contagion transgénérationnelle du clivage"

Argument: Lorsque le clivage a fermé la parole des ancêtres, emmuré un deuil enfoui ou une honte familiale, ou encore verrouillé un secret, c’est une sépulture dans l’autre que fonde la transmission transgénérationnelle. Cette sépulture, ou crypte, abrite l’inconscient d’un autre, corps étranger ou fantôme d'un ancêtre parfois inconnu, que l’on a incorporé sans pouvoir introjecter les histoires qui lui sont liées. La famille se retrouve "hantée" par une filiation fantomatique, de génération en génération, dans son inconscient groupal.

Nous verrons comment ce "travail du fantôme" (Abraham & Torok), soutenu par le clivage, menace d’aliéner les nouveaux liens, dans la confusion des générations. Nous chercherons à comprendre la transmission du clivage et du déni dans une perspective interactive et que nous entendrons comme une organisation défensive groupale. A l’aide de vignettes cliniques, nous illustrerons comment ce "clivage contagieux" (Racamier) peut organiser de façon perverse les groupes nécessaires à la survie psychique des sujets, sur des versants extrêmes entre le collage et la rupture.

Ouvrages:

  1. DARCHIS, E. (1991), Violence conjugale: à la mémoire d’une histoire… Mémoire pour la formation de thérapeute de couple à l’Association Française des Centres de Consultations Conjugales.

  2. DARCHIS, E. (2002a), Ce bébé qui change votre vie – Tome 1. Le temps d’avant la naissance. Fleurus, Paris.

  3. DARCHIS, E. (2002b), Ce bébé qui change votre vie – Tome 2. Les premiers mois en famille. Fleurus, Paris.

  4. DECHERF, G., KNERA, L. & DARCHIS, E. (2003): Souffrances dans la famille – Thérapies familiales psychanalytiques d’aujourd’hui. In Press, Paris, 2008.

  5. DECHERF, G., DARCHIS, E. & coll. (2005), Les crises familiales: violence et reconstruction. In Press, Paris.

  6. DECHERF, G., DARCHIS, E. & BLANCHARD, A.-M. (2006), Amour, Haine et tyrannie familiale. In Press, Paris.

  7. DARCHIS, E. & AUFFREY, M. (2008), 100% Parents, 100% Couple – Quand le couple devient famille. Milan, Toulouse.

  8. DARCHIS, E. & DECHERF, G. (2008), Séparation – J’en parle avec mon enfant. Nathan, Paris, 2009.

  9. DECHERF, G., DARCHIS, E. & KNERA, L. (2008), Souffrances dans la famille thérapie familiale psychanalytique d'aujourd'hui. In Press, Paris.

  10. DARCHIS, E. & DARCHIS, J.-P. (2009), Frères et soeurs, entre rivalité et complicité – J’en parle avec mon enfant. Nathan, Paris.

Articles:

  1. DARCHIS, E. (1999), Maison et parentalité: faire son nid. In Le divan familial n°3, pp.83-94.

  2. DARCHIS, E. (2000a), J1-J6: Comment naît la rencontre dans les six premiers jours de la vie. In Dialogue n°147, pp.3-16.

  3. DARCHIS, E. (2000b), L’instauration de la parentalité et ses avatars. In Le divan familial n°5, pp.27-42.

  4. DARCHIS, E. (2001a), Les modifications des comportements au cours de la grossesse. In Les dossiers de l’obstétrique n°291, pp.7-11.

  5. DARCHIS, E. (2001b), Si la maternité m’était contée: fantasme autour des berceaux. In L’Esprit du temps n°4: "Imaginaire & Inconscient", pp.43-56.

  6. DARCHIS, E. (2002c), Établissement du lien mère-bébé (J1-J6) et ses aléas. In Les dossiers de l’obstétrique n°302, pp.24-29.

  7. DARCHIS, E. (2002d), Le blues du père. In GUILLAUMOT, C. & coll. (2002), Les troubles psychiques précoces du post-partum. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.79-94.

  8. DARCHIS, E. (2003), Aux sources de l’intimité. In Le divan familial n°11, pp.89-101.

  9. DARCHIS, E. (2004a), Bébés monstrueux en gestation. In Imaginaire et inconscient n°13, pp.91-108.

  10. DARCHIS, E. (2004b), La naissance de la famille en périnatalité et ses aléas confusionnels. In Cultures en mouvement n°66, pp.42-45.

  11. DARCHIS, E. (2004c), Prévention familiale en périnatalité. In DUGNAT, M. (2004), Prévention précoce, parentalité et périnatalité. Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.175-181.

  12. DARCHIS, E. (2005a), Pérégrination du fantôme en périnatalité. In Le divan familial n°15, pp.125-138.

  13. DARCHIS, E. (2005b), Tempêtes psychique en périnatalité: psychopathologie du devenir mère. In Les dossiers de l’obstétrique n°344, pp.4-10.

  14. COLLECTIF (2006), La grande encyclopédie des parents et de la famille. Fleurus, Paris.

  15. DARCHIS, E. (2006a), Collages et inscriptions corporelles: une saga familiale traumatique. In Le divan familial n°16, pp.153-168.

  16. DARCHIS, E. (2006b), Crises et réaménagements en périnatalité. In LUMBROSO, V. & CONTINI, E. (2006), Premières années, premiers lien. De Boeck, Bruxelles.

  17. DARCHIS, E. (2006c), Les inscriptions corporelles enfantines: une saga familiale? In Enfance PSY n°32, pp.94-104.

  18. DARCHIS, E. (2006d), Rêves et cauchemars en périnatalité. In NACHIN, C. & coll. (2006), Psychanalyse, histoire, rêve et poésie: travaux de l’Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok. L’Harmattan, Paris, pp.183-194.

  19. DARCHIS E. (2007a), L’accouchement anonyme en amont de l’adoption. La part du transgénérationnel. In Dialogue n°177, pp.7-26.

  20. DARCHIS, E. (2007b), Déni de grossesse: la part des ancêtres. In Le divan familial n°18, pp.105-121.

  21. DARCHIS, E. (2007c), L'accouchement anonyme en amont de l'adoption: la part du transgénérationnel. In Dialogue n°177, pp.7-26.

  22. DARCHIS, E. (2008), Le voyage psychique en périnatalité: quelques aspects de la thérapie familiale psychanalytique périnatale. In Revue de psychiatrie française n°39, pp.162-178

  23. DARCHIS, E. (2009a), Déni de grossesse et transgénérationnel : la part des ancêtres. In Actes du premier colloque français sur le déni de grossesse. Éditions Universitaires du Sud, Toulouse, pp.209-211.

  24. DARCHIS, E. (2009b), La reconnaissance en périnatalité et ses aléas dans les psychoses puerpérales. In Le Divan Familial n°22, pp. 93-106.

  25. DARCHIS, E. (2009c), Le voyage psychique en périnatalité: quelques aspects de la thérapie familiale psychanalytique périnatale. In Psychiatrie française n°39, pp.162-178.

  26. DARCHIS, E. (2010a), Figures du double et du différent en périnatalité. In Dialogue n°189, pp.27-38.

  27. DARCHIS, E. (2010b), Violence périnatale dans la parentalité confuse. In Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°55, pp.69-78.

  28. DARCHIS, E. & coll. (2010), Corps familial souffrant et deuils pathologiques. In Le divan familial n°25, pp. 143-154.

  29. DARCHIS, E. (2011), A peau et à corps perdus en périnatalité. In Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°57, à paraître.

  30. Etc.

 

De Coorebyter, Vincent

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Vincent de Coorebyter, docteur en philosophie, est un politologue et philosophe belge. Il est directeur général du Centre de recherche et d’information sociopolitiques (CRISP), basé à Bruxelles. Spécialiste de Sartre, il est directeur scientifique (avec Juliette Simont) des Études sartriennes, et membre de l’équipe Sartre de l’ITEM, un laboratoire du CNRS. Il est membre de la Classe des Lettres de l’Académie royale de Belgique. Il est l’auteur de plusieurs livres sur Sartre, et de très nombreux ouvrages et articles portant sur le système démocratique, la politique belge et la laïcité.

Exposé 2012: "Des clivages sociétaux aux partis politiques"

Argument: Vincent de Coorebyter nous montrera comment la vie politique belge se laisse analyser à la lumière de la notion de clivage. Son exposé ne reprend pas la doctrine classique des inventeurs de la notion en sciences politiques, Seymour Lipset et Stein Rokkan, mais en propose une version réécrite en fonction du cas belge, et qui met davantage l'accent sur les leviers sociologiques qui expliquent l'apparition des clivages et sur les dynamiques de confrontation, d'apaisement et d'institutionnalisation impulsées par les clivages.

Ouvrages:

  1. DE COOREBYTER, V. (1994), Rhétoriques de la science. PUF, Paris.

  2. DE COOREBYTER, V. (2000), Sartre face à la phénoménologie – Autour de "L'intentionnalité" et de "La transcendance de l'ego". Ousia, Bruxelles.

  3. DE COOREBYTER, V. & SAGESSER, C. (2000), Cultes et laïcité en Belgique. CRISP, Bruxelles.

  4. DE COOREBYTER, V. (2002), La citoyenneté. CRISP, Bruxelles.

  5. DE COOREBYTER, V. & SIMONT, J. (2004), Retour critique sur L’Être et le Néant. Ousia, Bruxelles.

  6. BARBARAS, R., CABESTAN, P., DE COOREBYTER, V. & FLAJOLIET, A. (2005), Sartre: Désir et liberté. PUF, Paris.

  7. DE COOREBYTER, V. (2005a), Sartre avant la phénoménologie – Autour de "La nausée" et de la "Légende de la vérité". Ousia, Bruxelles.

  8. DE COOREBYTER, V. (2005b), Les Partis et la Démocratie. CRISP, Bruxelles.

  9. PHILIPPE, G. & DE COOREBYTER, V. (2007), Cinéma et Révolution française. Ousia, Bruxelles.

  10. BOURGAULT, J. & DE COOREBYTER, V. (2008), Sartre inédit. Avec les manuscrits "Mai-juin 1789" et "Liberté – Égalité". Ousia, Bruxelles.

  11. DE COOREBYTER, V. (2008), Clivages et partis en Belgique. Courrier hebdomadaire du CRISP n°2000, Bruxelles.

Articles:

  1. DE COOREBYTER, V. (1990), Théocratie et démocratie. In La Revue nouvelle, novembre 1990, pp.61-68.

  2. DE COOREBYTER, V. (1995), La jeune femme et le séducteur: genèse, structure et enjeux. In Etudes sartriennes n°6, pp.27-38.

  3. DE COOREBYTER, V. (2004), Laïcité, séparation, cohabitation. In Cahiers marxistes n°229, pp.23-41.

  4. NOUDELMANN, F., PHILIPPE, G. & coll. (2004), Dictionnaire Sartre. Honoré Champion, Paris.

  5. BLAISE, P. & DE COOREBYTER, V. (2005), La lutte contre l'extrême droite sur le terrain politique. In Revue générale n°140, p.15-19.

  6. DE COOREBYTER, V. (2005c), Des clivages aux partis. Texte de l’intervention aux "Rencontres philo 2005 – autour de la politique" mises sur pied par le Centre d’action laïque du Brabant wallon. Sur le site web du CRISP.

  7. DE COOREBYTER, V. (2005d), Comment (ne pas) parler de l’extrême droite? In Politique, hors série n°4, pp.25-28.

  8. DE COOREBYTER, V. (2007), Sartre et l’être du néant. In LAURENT, J. & coll. (2007), Dire le néant. Presses universitaires de Caen, pp.345-364.

  9. DE COOREBYTER, V. (2009b), Les clivages selon Lipset et Rokkan: un modèle revisité. In La Revue nouvelle, octobre 2009, pp.31-39.

  10. DE COOREBYTER, V. (2009a), La dynamique d’auto-transformation des clivages. In La Revue nouvelle, octobre 2009, pp.58-65.

  11. DE COOREBYTER, V. (2010), Conflits linguistiques: deux logiques contradictoires? In Démocratie n°11, pp.1-11.

  12. DE COOREBYTER, V. (2010), Les clivages et l'école. Transcription d'un exposé donné dans le cadre d’une journée d’étude du SeGEC le 26 avril 2010. Sur le site web du CRISP.

  13. Etc. (M. de Coorebyter a multiplié les entretiens, les articles et les ouvrages en matière de science et philosophie politique, de politiques sociales et culturelles, d'immigration et bien sûr de philosophie).

 

De Saint-Georges, Marie-Christine

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Marie-Christine de Saint-Georges est psychologue, psychothérapeute couples-familles-fratries et formatrice au CEFORES Chapelle-aux-Champs (Bruxelles). Elle anime également des formations à l'approche en Thérapie Contextuelle d'Ivan Boszormenyi-Nagy, à Bruxelles au SSM Le Méridien UCL, au Vietnam (HCMC), à Liège, et prochainement au Maroc. Le travail de consultation, de supervision et de formation sont actuellement les trois axes principaux de son travail, après 20 ans en centre de santé mentale et 8 ans à la direction thérapeutique d'un centre pour personnes toxicodépendantes et leurs proches.

Exposé 2012: "Le concept de loyauté chez Ivan Boszormenyi-Nagy: conflits et clivages"

Argument: Dans l'épistémologie défendue par Ivan Boszormenyi-Nagy, la loyauté transgénérationnelle permet d'exercer son droit fondamental de donner. Si les conflits de loyautés (inévitables) sont douloureux, les clivages de loyautés sont mortifères.

Ouvrages:

  1. DE SAINT-GEORGES, M.-C. (2004): L'éveil de l'artiste dans le thérapeute – Le modèle de formation à la thérapie familiale. De Boeck, Bruxelles.

 

Diet, Emmanuel

(colloque 2000, séminaires 2003-2004, colloques 2010 et 2012, pas de mise à jour depuis)

Emmanuel Diet, agrégé de l'Université (philosophie), psychologue, docteur en psychopathologie et psychologie clinique, psychanalyste (CIPA), analyste de groupe et d'institution (Transition et SFPPG), chercheur associé au CRPPC de l'Université Lyon 2, auteur de nombreux articles sur les sectes, les problématiques de l'acculturation, l'interculturel, la psychopathologie des liens, etc.

Exposé 2012: "Le psychique ou le politique? Un clivage à élaborer"

Argument: Entre les errances réductrices du freudo-marxisme et les dérives idéologiques de la très libérale psychanalyse américaine, la relation de la psychanalyse au politique et à la politique est, depuis S. Freud, demeurée ambiguë. Face aux robinsonnades de l'auto-engendrement intrapsychique, l'intervention de l'autre, des autres et de l'ensemble dans la subjectivation et la production des configurations de l'inconscient oblige à reconsidérer le clivage entre le psychique et le politique, souvent pensé et justifié en terme de neutralité technique, voire éthique. Dans la contextualité sociale-historique de l'hypermodernité, il apparaît au contraire essentiel d'identifier et de mettre en travail les nouages, articulations et résonances entre ces deux registres. C'est à explorer, en référence à la clinique, les voies de cette nécessaire élaboration, que s'attachera l'exposé.

Références bibliographiques:

  1. DIET, E. (1993), Démons et Merveilles Note métapsychologique sur les processus d’aliénation. In Psychologues et Psychologies n°112, pp.26-32.

  2. DIET, E. (1997), Sujet, groupe et interculturalité, perspective psychanalytique. In Connexion n°69, pp.97-110.

  3. DIET, E. (1998), Management sectaire et psychosociologie: les avatars de l’intervention. In Connexions n°71, pp.175-185.

  4. DIET, E. (1999a), Pratiques sectaires et processus d’aliénation. In DENIS, P., SCHAEFFER, J. & coll. (1999), Sectes. PUF, Paris, pp.51-62.

  5. DIET, E. (1999b), L’aliénation sectaire: de dramatisation en déni. In Cahier de Psychologie Clinique n°13, pp.41-58.

  6. DIET, A.-L. & DIET, E. (2000), Pour une psychothérapie de l’aliénation sectaire. In Le Journal des Psychologues n°174, pp.38-42.

  7. DIET, E. (2000), Introduction à la psychanalyse de l’aliénation sectaire. In Connexions n°73, pp.119-130.

  8. DIET, E. (2001), Paradoxalités dans la formation et souffrance de l'identité professionnelle. In Connexions n°75, pp.13-28.

  9. DIET, E. (2003), L'homme procédural – De la perversion sociale à la désubjectivation aliénante. In Connexions n°79, pp.11-28.

  10. DIET, E. (2006a), Perspectives complémentaristes sur le paradigme psychanalytique. In Connexions n°85, pp. 73-110.

  11. DIET, E. (2006b), La figure du persécuteur comme organisateur dans les groupes d'enseignants. In Connexions n°86, pp.121-148.

  12. DIET, E. (2007a), Complexité de la clinique: contextualité, demande éducative et position psychanalytique. In Dialogue n°177, pp.81-100.

  13. DIET, E. (2007b), Croyance, appartenance et contextualité. In Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°49, pp.39-60.

  14. DIET, E. (2007c), L'aliénation sectaire, syndrome ethnique dans la mondialisation libérale. In Le Coq Héron n°190, pp.103-117.

  15. DIET, E. (2008a), Aliénation sectaire et problématiques adolescentes. In Adolescence n°63, pp.177-192.

  16. DIET, E. (2008b), Du clivage au déni: l'école du neutre. In Connexions n°90, pp.87-106.

  17. DIET, E. (2008c), Le Père Noël et le Lapin de Pâques L'enfant, l'infantile et le religieux. In La lettre de l'enfance et de l'adolescence n°74, pp.11-18.

  18. DIET, E. (2009a), Management, discours de l'emprise, idéologie et désubjectivation. In Connexions n°91, pp.65-84.

  19. DIET, E. (2009b), Perspectives critiques sur l'adolescence, l'acculturation scolaire et la politique hypermoderne. In Adolescence n°68, pp. 431-445.

  20. GAILLARD, G., PINEL, J.-P. & DIET, E. (2009), Autoréflexivité et conflictualité dans les groupes institués. In Nouvelle revue de psychosociologie n°8, pp.199-214.

  21. DIET, E. (2010a), Équipes pluridisciplinaires, groupalité et conflits d'appartenance. In CLOT, Y., LHUILLIER, D. & coll. (2010), Agir en clinique du travail, pp.237-250.

  22. DIET, E. (2010b), Le désert des barbares – Note sur la destructivité de l'hypermodernité néolibérale. In Connexions n°94, pp. 61-83.

  23. DIET, E. (2010c), L'objet culturel et ses fonctions médiatrices. In Connexions n°93, pp.39-60.

  24. DIET, E. (2011), D'un déni, l'autre, réticences et résistances: l'œuvre de P. Bourdieu et la sociologie critique de l'École à l'épreuve de l'idéologie dominante. In Connexions n°95, pp. 111-130.

  25. Etc.

 

Duret, Isabelle

(colloque 2010, pas de mise à jour depuis)

Mme Duret est psychologue, thérapeute familiale systémique, formatrice en thérapie systémique à l'ULB et à La Forestière, directrice du Service de Psychologie du développement et de la famille à la Faculté des sciences psychologiques et de l'éducation de l'Université Libre de Bruxelles, et auteur de nombreux articles:

  1. DURET, I. (1999), Clinique du lien et de la filiation – Contribution à l'évaluation et au traitement des liens familiaux chez des personnes ayant été abusées sexuellement au sein de leur famille (thèse dirigée par A. Lefebvre), Faculté des Sciences psychologiques et de l'Éducation de l'ULB, Bruxelles.

  2. DURET, I. (2000), L'auto-engendrement: une solution pour échapper au destin familial, in Thérapie familiale n°21, pp.129-140.

  3. DURET, I. (2006), Sexe, mensonge et trahison – De l'emprise familiale au lien fraternel effracté, in Cahiers de psychologie Clinique n°27, pp.27-37.

  4. MOTTRIE, C., DE COSTER, L. & DURET, I. (2006), Devenir Mère: transformations des liens et des lieux familiaux lors des grossesses survenant à l'adolescence, in Cahiers Critiques de Thérapie Familiale et de Pratiques de Réseaux n°37, pp.121-137.

  5. Etc.

 

Ehrenberg, Alain

 

Alain Ehrenberg est l'auteur de trois livres sur l'individualisme, "Le culte de la performance" en 1991, "L'individu incertain" en 1995 et "La fatigue d'être soi" en 1998. Sociologue, directeur de recherche au CNRS, après avoir créé en 1994 un groupement de recherche sur les drogues et les médicaments psychotropes, il a fondé en 2001 le Cesames (Centre de recherche psychotropes, santé mentale, société), CNRS, Inserm, université Paris-Descartes.

  1. EHRENBERG, A. & coll. (1980), Aimez-vous les stades? – Les origines des politiques sportives en France (1870-1930). Recherches n°43.

  2. EHRENBERG, A. (1983), Le Corps militaire: Politique et pédagogie en démocratie. Aubier Montaigne, Paris.

  3. EHRENBERG, A. (1991), Le Culte de la performance. Calmann-Lévy, Paris, réédition Hachette, Paris, 1995.

  4. EHRENBERG, A. & coll. (1991), Individus sous influence: drogues, alcools, médicaments psychotropes. Esprit, Paris.

  5. EHRENBERG, A., MIGNON, P. & coll. (1992), Drogues, politique et société. Le Monde Descartes, Paris.

  6. EHRENBERG, A. & coll. (1992), Penser la drogue, penser les drogués. I. Etat des lieux. Descartes, Paris.

  7. EHRENBERG, A., SCHIRAY, M. & coll. (1992), Penser la drogue, penser les drogués. III. Bibliographies. Descartes, Paris.

  8. EHRENBERG, A. (1995), L’Individu incertain. Calmann-Lévy, Paris, réédition Hachette, Paris, 1996 et 1999.

  9. EHRENBERG, A. & coll. (1996), Vivre avec les drogues: régulations, politiques, marchés, usages. Communications n°62, Seuil, Paris.

  10. EHRENBERG, A. & coll. (1998), Drogues et médicaments psychotropes: le trouble des frontières. Esprit, Paris.

  11. EHRENBERG, A. (1998), La Fatigue d’être soi: dépression et société. Odile Jacob, Paris, 2000.

  12. EHRENBERG, A., LOVELL, A. M. & coll. (2001), La Maladie mentale en mutation: psychiatrie et société. Odile Jacob, Paris.

  13. EHRENBERG, A. (2010), La Société du malaise. Odile Jacob, Paris.

  14. Etc.

Présentation et bibliographie d'Alain Ehrenberg sur le site de Cesames

 

Eiguer, Alberto

(colloque 2000, séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Dr Eiguer est psychiatre et psychanalyste, président de la Société française de thérapie familiale psychanalytique, membre de la Société psychanalytique de Paris. Il dirige, en outre, la revue "Le divan familial".

  1. EIGUER, A. dir. (1978), La thérapie psychanalytique du couple, Dunod, Paris.

  2. EIGUER, A. (1983), Un divan pour la famille: du modèle groupal à la thérapie familiale psychanalytique, Le Centurion, Paris.

  3. EIGUER, A. (1984), La thérapie psychanalytique du couple, Dunod, Paris.

  4. EIGUER, A. (1987), La parenté fantasmatique: transfert et contre-transfert en thérapie familiale psychanalytique, Dunod, Paris.

  5. EIGUER, A. (1989), Le pervers narcissique et son complice, Dunod, Paris.

  6. EIGUER, A. (1991), La folie de Narcisse: la double conflictualité psychique, Dunod, Paris.

  7. EIGUER, A. (1998), Clinique psychanalytique du couple, Dunod, Paris.

  8. EIGUER, A. (1999), Du bon usage du narcissisme, Bayard, Paris.

  9. EIGUER, A. (2001a), Des perversions sexuelles aux perversions morales: la jouissance et la domination, Odile Jacob, Paris.

  10. EIGUER, A. (2001b), La famille de l’adolescent: le retour des ancêtres, Dunod, Paris.

  11. EIGUER, A. (2002), L’éveil de la conscience féminine, Bayard, Paris.

  12. EIGUER, A., LEPRINCE, C. & BARUCH, F. (1998), La fête de famille, In Press, Paris.

 

Escots, Serge

(colloque 2014)

Anthropologue et thérapeute familial, Serge Escots dirige l’Institut d’anthropologie clinique qu’il a créé en février 2008. Après avoir développé des expériences de terrain, d’encadrement et de formation dans le champ médico-social, il exerce comme psychothérapeute en pratique privée et consultant dans le secteur médico-social. Plusieurs études concernant les usages de drogues ou leurs modes de traitement ont été menées sous sa responsabilité scientifique. Il est aussi chargé d’enseignement à l’Université Toulouse-Le Mirail, où il coordonne le diplôme universitaire Thérapies familiales.

Exposé 2014: "Anthropologie des usages de psychotropes"

Argument: En l'absence d'une compréhension des logiques symboliques qui tiennent ensemble l'effet neuropharmacologique, l'expérience singulière et l'inscription sociale de l'usage, il est difficile de se prononcer sur le sens d'un "usage de drogue". Il s'agira de montrer à partir de différents cas ethnographiques, littéraires et historiques que le rapport d'homo sapiens aux substances modificatrices des états neurophysiologiques est toujours organisé à partir de transformations trans-domaniales de formes symboliques (Cassirer), linguistiques, magico-religieuses, scientifiques, médicales, sociales, artistiques, économiques, politiques, médiatiques. Le cas de l'introduction des traitements de substitution, et notamment la mise sur le marché du Subutex® en France, est de ce point de vue exemplaire.

Ouvrages:

  1. CEBULA, J.-C., BERRHUEL, J., ESCOTS, S., HOREL, C. & SELLENET C. (2000), Guide de l’accueil Familial, Dunod, Paris.

  2. ESCOTS, S. & coll.. (2005), Travail de rue et personnes à la marge, Erès, Toulouse.

Articles:

  1. ESCOTS, S. (1991), Identité, Toxicomanie, Familles qui accueillent: un assemblage généreux?, in Le placement familial n°4, Revue Pratique de psychologie de la vie sociale et d’hygiène mentale, pp.37-40.

  2. ESCOTS, S. (1996), Le soin en accueil familial: des effets de l’accueil à la question du changement, in L’accueil familial en revue n°2, IPI, Paris, pp.11-17.

  3. ESCOTS, S. (1998), Agrément et recrutement des familles d’accueil de l’ASE: un problème récurrent, indice d’un malaise?, in L’accueil familial en revue n°5, IPI, Paris, pp.21-26.

  4. ESCOTS, S. (1998), La co-formation, une voie possible pour l’accueil familial, in L’accueil familial en revue nº6, IPI, Paris, pp.34-39.

  5. ESCOTS, S. (1999), L’énigme de la rencontre, in L’accueil familial en revue nº7, IPI, Paris, pp.48-49.

  6. ESCOTS, S. (2001), Fonction des équipes: du conventionnel au symbolique, in L’accueil familial en revue nº11, IPI, Paris, pp.13-15.

  7. ESCOTS, S. (2006), Formation et accueil familial: problématiques et spécificités, in L’accueil familial en revue n°16, IPI, Paris.

  8. ESCOTS, S. (2006), L’accueil familial et ses enjeux, in L’assmat nº188.

  9. ESCOTS, S. (2006), Exilé de soi, la domestication biomoléculaire à l’ère des mégaparcs humains, in EMPAN nº 66: « Les paradoxes de la liberté et le social », pp.50-56.

  10. ESCOTS, S. (2008), C’est pas ta mère! Les enfants de la famille d’accueil, un enjeu de la professionnalisation des assistants familiaux, in L’accueil familial en revue nº18, IPI, Paris.

  11. ESCOTS, S. (2009), Usages problématiques de cocaïne. Quelles interventions pour quelles demandes?, in Tendances nº68, OFDT.

  12. TOUFIK, A., ESCOTS, S. & CADET-TAIROU, A. (2010), La transformation des usages de drogues liée à la diffusion des traitements de substitution aux opiacés, in COSTES, J.-M. & coll. (2010), Les usages de drogues illicites en France depuis 1999 vus au travers du dispositif TREND, OFDT, pp.10-25.

  13. ESCOTS, S., REYNAUD-MAURUPT, C. & CADET-TAIROU, A. (2010), La cocaïne et la diffusion de ses usages,in COSTES, J.-M. & coll. (2010), Les usages de drogues illicites en France depuis 1999 vus au travers du dispositif TREND, OFDT, pp.1-61.

  14. ESCOTS, S. (2010), La coéducation: un principe contemporain pour les pratiques d’accueil d’enfants et d’adolescents?, in ARC, revue de l’UFNAFAAM nº134.

  15. ESCOTS, S. (2011), La thérapie familiale comme espaces narratifs pour les familles contemporaines. Apport de la sémiotique à une anthropologie clinique des systèmes humains, in Thérapie familiale n°32, pp.293–314.

  16. ESCOTS, S., COUTERON, J.-P. (2012), Qu’est-ce que le risque?, in MOREL, A., CHAPPARD, P., COUTERON, J.-P. & coll. (2012), L’Aide-mémoire de la réduction des risques en addictologie, Dunod, Paris.

  17. Etc.

 

Ferrant, Alain

(colloque 2010, pas de mise à jour depuis)

Alain Ferrant est professeur de psychopathologie clinique de l'Université Lumière - Lyon 2 et psychanalyste, membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris.

  1. FERRANT, A. (1992), Le lien d’emprise, in Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°19, pp.61-70.

  2. FERRANT, A. (1992), L’invention de l’emprise et le dispositif psychanalytique, in Revue française de psychanalyse n°56, pp.1507-1511.

  3. FERRANT, A. (1998), Le pouvoir des choses, in Cahiers de psychologie clinique n°11, pp.89-102.

  4. FERRANT, A. (1999), Traumatisme, après-coup et travail groupal, in Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°33, pp.183-192.

  5. FERRANT, A. (2000), Du destin à l’histoire: psychodrame et théâtre interne, in VERMOREL, H & coll. (2000), "Psychanalyse et psychose; nouveaux modèles", In Press, Paris, pp.117-133.

  6. FERRANT, A. (2001), Pulsion et liens d'emprise, Dunod, Paris.

  7. FERRANT, A. (2003), La honte et l’emprise », Revue française de psychanalyse n°67, pp.1781-1787.

  8. FERRANT, A. (2004), La famille et la honte: hypothèses sur la construction d’un pacte dénégatif organisateur, in Le divan familial n°12, pp.191-206.

  9. FERRANT, A. (2004), Le regard, la honte, le groupe, in Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°43, pp.145-158.

  10. FERRANT, A. (2004), La honte originaire, in Revue internationale de psychosociologie n°23, pp.109-126.

  11. CICCONE, A & FERRANT, A. (2004), Réalité traumatique et travail de la honte, in CHOUVIER, B. &. ROUSSILLON, R. (2004), "La réalité psychique: psychanalyse, réel et trauma", Dunod, Paris, pp.177-201.

  12. FERRANT, A. (2004), Le pacte dénégatif, la honte et le groupe, in Filigrane n°13, pp.119-132.

  13. FERRANT, A. & ROUSSILLON, R. (2005), Survivance du père et émergence du désir, in Cahiers de psychologie clinique n°24, pp.167-184.

  14. CICCONE, A & FERRANT, A. (2006), Les échos du temps : le rythme, le tempo et la mélodie de l’affect, in CHOUVIER, B. & ROUSSILLON, R. (2006), "La temporalité psychique: psychanalyse, mémoire et pathologies du temps", Dunod, paris, pp.93-109.

  15. FERRANT, A. (2006), Le "reste de terre" dans le processus créateur, in VERMOREL, H & coll. (2006), L’oeuvre de Jean Guillaumin, entre rêve, moi et réalité, In Press, Paris, pp.29-41.

  16. ROUSSILLON, R., CHABERT, C., CICCONE, A., FERRANT, A. & coll. (2007), Manuel de psychologie et psychopathologie clinique générale, Masson, Paris.

  17. CICCONE, A. & FERRANT, A. (2008), Honte, culpabilité, traumatisme, Dunod, Paris.

  18. FERRANT, A. (2008), Quelques enjeux du processus psychanalytique, in Nouvelle revue de psychosociologie n°6, pp.41-56.

  19. VADI LATHION, P., FERRANT, A., DUPARC, F., GIDDEY, C. & coll. (2008), Actualités psychosomatiques n°11: "Cadre(s) et théorie(s) en psychosomatique".

  20. FERRANT, A. (2009), Le travail de l'emprise: accords et désaccords, in Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°51, pp.81-92.

  21. Etc.

 

Fourez, Bernard

(colloque 2008, pas de mise à jour depuis)

Le Dr Fourez est psychiatre et exerce en tant que tel à la Clinique universitaire de Mont-Godine (UCL). Il exerce par ailleurs la psychothérapie, et a exercé la supervision et la formation systémiques jusqu'en 2001.

  1. FOUREZ, B. (1992), Diagnostic d'exclusion, théâtre de la première rencontre du patient fonctionnel avec le monde psy, in Cahiers de psychologie clinique n°1.

  2. FOUREZ, B. (1992), Quand le temps s'accélère, in Thérapie familiale n°13/3, pp.233-238.

  3. FOUREZ, B. (1994), Le lien dans la demande urgente et dans l'écoute téléphonique anonyme, in Cahiers de psychologie clinique n°3, pp.127-137.

  4. FOUREZ, B. (1998), Docteur je manque de confiance en moi, in Cahiers de psychologie clinique n°10, pp.173-196.

  5. FOUREZ, B. (2001), Systémique: limited or unlimited company?, in Thérapie familiale n°21/2.

  6. FOUREZ, B. (2002), Haro sur les alliances illégitimes, in Thérapie familiale n°22/3.

  7. FOUREZ, B. (2004), Personnalité psychofamiliale, personnalité psychosociétale, in Thérapie familiale n°24/3.

  8. FOUREZ, B. (1999), Fraternité: perspectives historiques et sociétales, in MEYNCKENS-FOUREZ, M., TILMANS, E. & coll. (1999), Les ressources de la fratrie, Erès, Ramonville-Saint-Agne.

  9. FOUREZ, B. (2007), Vivons-nous vraiment un temps sans autorité, in MEYNCKENS-FOUREZ, M., VANDER BORGHT, C. & coll. (2007), Qu'est ce qui fait autorité dans les institutions psycho-médico-sociales? - Autorités, pouvoirs, décisions, responsabilités, Erès, Ramonville-Saint-Agne, pp.11-41.

 

Fournier, Anne

(colloques 2001 et 2003, séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Agrégée d'histoire, chargée de mission à la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES), Anne Fournier a été enseignante, maire-adjoint, et a écrit de nombreux articles sur le phénomène sectaire, parmi lesquels:

  1. FOURNIER, A. (2000a), La dérive sectaire, in Le Journal des Psychologues n°174, pp.23-27.

  2. FOURNIER, A. (2000b), Droit et sectes, in Actes du colloque "Droit et religion", Faculté de droit de Toulon.

  3. FOURNIER, A. (2000c), Sectes d’autrefois et sectes d’aujourd’hui, in Connexions n°73: "Les sectes: emprise et manipulation", Erès, Ramonville-Saint-Agne, pp.15-38.

  4. FOURNIER, A. (2001a), Enfance en danger, in Journal des professionnels de l'enfance: "60.000 enfants en danger".

  5. FOURNIER, A. (2001b), Deux mondes séparés, in Journal des professionnels de l'enfance: "60.000 enfants en danger".

  6. FOURNIER, A. & PICARD, C. (2002), Sectes, démocratie et mondialisation, PUF, Paris.

  7. FOURNIER, A. (2002), Quête fanatique et réassurance sectaire, in Raison Présente n°143: "A propos des sectes".

  8. VIVIEN, A., FOURNIER, A. & LEMAIRE, J.-C. (2002), La lutte contre les sectes, Éditions de l’Université de Bruxelles.

  9. FOURNIER, A. (2003), Le phénomène sectaire, in Revue stratégique "AGIR" /mars 2003.

 

Fournier, Anne & Monroy, Michel

 

  1. FOURNIER, A., GUITTON, C., KERVERN G.Y. & MONROY M. (1996), Le risque psychologique majeur, ESKA, Paris, 1996.

  2. MONROY, M. & FOURNIER, A. (1997), Figures du conflit, PUF, Paris.

  3. MONROY, M. & FOURNIER, A. (1999), Les sectes, Milan, Toulouse.

  4. FOURNIER, A. & MONROY, M. (1999), La dérive sectaire, PUF, Paris.

 

Gernet, Isabelle

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Isabelle Gernet est psychologue clinicienne et Maître de Conférence à l'Université Paris Descartes.

Exposé 2012: "Vers une topique du corps"

Argument: Le statut du clivage dans la clinique psychosomatique sera abordé à la lumière des travaux de Christophe Dejours sur l’approche métapsychologique du corps et le modèle théorique de sa "troisième topique".

Références bibliographiques:

  1. DEJOURS, C. (2001), Le corps d’abord. Payot, Paris. On trouve une présentation de ce livre dans JUNG-ROZENFARB, M. (2003), Le corps d'abord de Christophe Dejours. In Revue française de psychanalyse n°67, 703-707.

  2. DEJOURS, C. (2002), Le corps comme exigence de travail pour la pensée. In DEBRAY, R., DEJOURS, C. & FEDIDA, P. (2002), Psychopathologie de l’expérience du corps. Dunod, Paris.

  3. DEJOURS, C. (2004), Le corps entre séduction et clivage. In AIN, J. & coll. (2004), Résonances, entre corps et psyché. Erès, Toulouse, pp.59-83.

  4. DEJOURS, C. (2009), Les dissidences du corps. Payot, Paris.

  5. GERNET, I. & DEJOURS, C. (2006), La psychosomatique entre croyance et argumentation. In Psychiatrie Française n°37, pp.29-46.

  6. GERNET, I. (2007), Corps et subjectivité. In L’Évolution Psychiatrique n°72, pp.338-345.

 

Hirigoyen, Marie-France

(colloque 2010, pas de mise à jour depuis)

Marie-France Hirigoyen est psychiatre, psychanalyste, et auteur de nombreux essais:

  1. HIRIGOYEN, M.-F. (1998), Le Harcèlement moral: la violence perverse au quotidien, La Découverte & Syros, Paris.

  2. HIRIGOYEN, M.-F. (2001), Le malaise dans le travail, harcèlement moral: démêler le vrai du faux, La Découverte & Syros, Paris.

  3. HIRIGOYEN, M.-F. (2005), Femmes sous emprise – Les ressorts de la violence dans le couple, Éditions Oh, Paris.

  4. HIRIGOYEN, M.-F. (2007), Les nouvelles solitudes, Éditions La Découverte, Paris.

  5. Etc.

 

Ingold, Rodolphe

(séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Dr Ingold est psychiatre et anthropologue. Il a collaboré avec le Dr. Olievenstein, et a longtemps dirigé l’IREP (Institut de Recherche et d’Épidémiologie des Pharmacodépendances). De 1980 à 1998, il a écrit pas moins de 62 articles en anglais et en français, dont il nous paraîtrait vain de reprendre la totalité. Ces articles portent sur divers aspects du phénomène toxicomaniaque, tels que la dépendance psychologique, les difficultés d'insertion sociale, la dépendance économique, la mortalité, la prison, le sida et l'hépatite, le suicide, la santé, le sevrage, la prostitution, la prévention, etc.

  1. INGOLD, R. (1980), Influence de la drogue sur le comportement animal et la conscience de soi chez l'homme, Mémoire de psychiatrie, Paris VII.

  2. INGOLD, R. (1982), L'état de dépendance, in OLIEVENSTEIN, C. & coll. (1982), La vie du toxicomane, PUF, Paris, pp.49-70.

  3. INGOLD, R. (1983), Les poudreux dans la ville. Contribution à une anthropologie de la dépendance chez les héroïnomanes, Thèse de troisième cycle en Anthropologie et Écologie Humaine, Paris V.

  4. INGOLD, R. (1985), Le processus de la dépendance chez les héroïnomanes, in Annales Médico-Psychologiques n°143/6, pp.585-593.

  5. INGOLD, R. (1989), La cure de sevrage et son histoire, in Analytica n°57: "Le toxicomane et ses thérapeutes".

  6. INGOLD, R. (1992), Les toxicomanes ont-ils une santé ? Brève histoire des traitements en France, in "Drogues, politique et société", Descartes, Paris, pp.318-327.

  7. INGOLD, R. (1993), Réflexion sur la mise en place d'un observatoire de la consommation des drogues en France, in Annales Médico-Psychologiques n°151/9, pp.647-652.

  8. INGOLD, R. (1997), Approche ethnographique de la consommation de cannabis en France, in Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, Résultats récents n°3.

  9. INGOLD, R. (1998), Recherche pilote sur la consommation de l'ecstasy, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, Résultats récents n°5.

  10. INGOLD, R. & TOUSSIRT, M. (1998), Le cannabis en France, Anthropos, Paris.

 

Kaës, René

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Après des débuts universitaires dans la psychosociologie (premier ouvrage résumant une thèse universitaire : "Images de la Culture chez les ouvriers français"), René Kaës s'est orienté vers la psychanalyse groupale et le psychodrame. Il est professeur émérite à l'Université Lumière Lyon 2.

A l'image de Didier Anzieu, ses nombreuses contributions théoriques originales (par exemple, "L'appareil psychique groupal", objet de sa thèse de Doctorat d'État et d'une publication en 1976 chez Dunod) s'appuient toujours sur l'observation et la pratique des groupes réels, de formation ou thérapeutiques.

Cette activité de conceptualisation toujours ancrée sur l'observation, l'écoute et la clinique a été rendue possible grâce à un fécond travail d'équipe réalisé essentiellement dans le cadre d'un organisme de formation et de recherche d'orientation strictement psychanalytique, le CEFFRAP dont le fondateur est Didier Anzieu.

Le génie de René Kaës est d'associer un sens clinique très affiné, un potentiel de théorisation remarquable, une passion et un goût pour la relation et la transmission qui ont toujours dynamisé ses élèves et/ou collaborateurs.

La plupart de ses écrits, dont beaucoup en collaboration avec d'autres auteurs, ont été publiés chez Dunod (Collections "Psychismes" et "Inconscient et Culture" dont il est aujourd’hui le directeur). La liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

Exposé 2012: "Topiques des espaces psychiques singuliers et pluriels"

Argument: La psychanalyse fondée sur le dispositif de la cure individuelle a exploré un seul espace psychique, celui de l'inconscient d'un sujet singulier. Elle a ainsi rendu possible la connaissance de l'organisation des formes et des processus que celui-ci impulse à la matière psychique interne, le traitement de leur psychopathologie et de leurs effets de subjectivité. En mettant en œuvre d'autres dispositifs méthodologiques et cliniques de travail psychanalytique, notamment ceux qui réunissent des sujets en groupe et en famille, d'autres espaces psychiques se sont ouverts à la connaissance et au traitement psychanalytique. La pluralité de ces espaces fait problème dans la connaissance de l'inconscient, car chacun possède sa singularité, aucun d'entre eux n'est homogène (ils sont eux-mêmes pluriels), et ils sont en interférence complexe les uns avec les autres. Dégager les principes d'une métapsychologie qui soit en mesure de comprendre les articulations entre ces espaces psychiques singuliers pluriels, rendre compte des processus d'isolation et de clivage qui les attaquent est un projet de recherche nouveau dont la conférence explorera quelques aspects.

Ouvrages:

  1. KAES, R. (1968), Images de la Culture chez les ouvriers français, Cujas, Paris.

  2. KAES, R., ANZIEU, D. & coll. (1973), Fantasme et formation, Dunod, Paris, 2007.

  3. KAES, R. (1976a), L’appareil psychique groupal – Constructions du groupe, Dunod, Paris.

  4. KAES, R. & ANZIEU, D. (1976), Chronique d’un groupe – Le groupe du "Paradis perdu": observation et commentaires, Dunod, Paris.

  5. KAES, R. & coll. (1979), Crise, rupture et dépassement, Dunod, Paris.

  6. KAES, R. (1980a), L’idéologie – Etudes psychanalytiques, Dunod, Paris.

  7. KAES, R., MISSENARD, A. & coll. (1982), Le travail psychanalytique dans les groupes, tome 2 – Les voies de l’élaboration, Dunod, Paris.

  8. KAES, R. (1982), L’intertransfert et l’interprétation dans le travail psychanalytique.

  9. KAES, R., BLEGER, J. & coll. (1987), L’institution et les institutions, études psychanalytiques, Dunod, Paris.

  10. PUJET, J., KAES, R. & coll. (1988), Violence d’état et psychanalyse, Dunod, Paris, 1993.

  11. KAES, R. (1993a), Le Groupe et le Sujet du groupe - Éléments pour une théorie psychanalytique du groupe, Dunod, Paris.

  12. KAES, R. (1993b), Les processus associatifs, la parole et l’Inconscient dans les groupes, Dunod, Paris.

  13. KAES, R. (1994), La Parole et le Lien – Les processus associatifs dans les groupes, Dunod, Paris.

  14. KAES, R., RUIZ-CORREA, O.-B. & coll. (1998), Différence culturelle et souffrances de l’identité, Dunod, Paris.

  15. KAES, R. (1999), Les théories psychanalytiques de groupe. PUF, Paris.

  16. KAES, R. & coll. (1999), Le psychodrame psychanalytique de groupe, Dunod, Paris.

  17. KAES, R. (2002), La polyphonie du rêve, Dunod, Paris.

  18. KAES, R. & coll. (2003), L'institution et les institutions – Etudes psychanalytiques, Dunod, Paris.

  19. KAES, R. (2007a), Un singulier pluriel – La psychanalyse à l'épreuve du groupe, Dunod, Paris.

  20. KAES, R. (2008), Le complexe fraternel, Dunod, Paris.

  21. KAES, R. & coll. (2008), L’institution en héritage – Mythes de fondation, transmissions, transformations, Dunod, Paris.

  22. KAES, R. (2009), Les alliances inconscientes, Dunod, Paris.

Articles:

  1. KAES, R. (1971), Processus et fonctions de l’idéologie dans les groupes. In Perspectives psychiatriques n°3, 21-48.

  2. KAES, R. (1972), Les séminaires "analytiques" de formation: une situation sociale limite de l’institution. In ANZIEU, D., BEJARANO, A. & coll. (1972), Le travail psychanalytique dans les groupes, Dunod, Paris.

  3. KAES, R. (1973a), Aspects de la régression dans les groupes de formation: réadolescence, perte de l’objet et travail du deuil. In Perspectives psychiatriques n°41, 43-65.

  4. KAES, R. (1973b), Le groupe large, l’espace et le corps. In Bulletin de psychologie spécial, 187-203.

  5. KAES, R. (1974a), Situation et disposition psychanalytique de groupe: pour une méthode d’étude des productions idéologiques. In Cahiers de psychologie n°17, 169-180.

  6. KAES, R. (1974b), L’archigroupe – Puissance et pouvoir dans les petits groupes. In Nouvelle revue de psychanalyse n°8, 207-221.

  7. KAES, R. (1974c), Représentations du groupe – La geste du groupe héroïque. In Etudes philosophiques n°1, 45-58.

  8. KAES, R. (1975), On (dé) forme un enfant: fantasme originaire, processus et travail de la formation. In Connexions n°16, 37-49.

  9. KAES, R. (1976b), Analyse intertransférentielle, fonction alpha et groupe-conteneur. In L’évolution psychiatrique n°2, 239-247.

  10. KAES, R. (1978), L’utopie dans l’espace paradoxal: entre jeu et folie raisonneuse. In Bulletin de psychologie n°336, 853-879.

  11. KAES, R. (1979), Trois repères théoriques pour le travail psychanalytique groupal: l’étayage multiple, l’appareil psychique groupal, la transitionnalité. In Perspectives psychiatriques n°71, 145-157.

  12. KAES, R. (1980b), Esprit de corps et création mythopoïétique dans le processus groupal. In GUILLAUMIN, J. & coll. (1980) Corps, création – Entre lettre et psychanalyse, PUL, Lyon.

  13. KAES, R. (1983a), La catégorie de l’intermédiaire et l’articulation psychosociale. In Bulletin de psychologie n°360, 587-593.

  14. KAES, R. (1983b), Identification multiple, personne conglomérat, Moi groupal: aspects de la pensée freudienne sur les groupes internes. In Bulletin de psychologie n°363, 113-120.

  15. KAES, R. (1984), Étayage et structuration du psychisme, in Connexions n°44, 11-44.

  16. KAES, R. (1985a), La catégorie de l’intermédiaire chez Freud: un concept pour la psychanalyse? In L’évolution psychiatrique n°40/4, 893-926.

  17. KAES, R. (1985b), L’hystérique et le groupe. In L’évolution psychiatrique n°40/1, 129-156.

  18. KAES, R. (1985c), Le temps du lien groupal. In Psychothérapies n°5, 5-11.

  19. KAES, R. (1985d), Filiation et affiliation (quelques aspects de la réélaboration du roman familial dans les familles adoptives, les groupes, et les institutions). In Gruppo n°1, 23-46.

  20. KAES, R. (1985e), Les temps du lien groupal. In Psychothérapies n°1, 5-11.

  21. KAES, R. (1985f), La diffraction des groupes internes. In Revue de Psychothérapie psychanalytique de groupe n°11, 169-174.

  22. KAES, R. (1986a), Chaîne associative groupale et subjectivités. In Connexions n°47, 7-18.

  23. KAES, R. (1986b), Le groupe comme appareil de transformation. In Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°5-6, 91-100.

  24. KAES, R. (1987), Réalité psychique et souffrance dans les institutions. In KAES, R., BLEGER, J. & coll. (1987), L’institution et les institutions, études psychanalytiques, Dunod, Paris.

  25. KAES, R. (1988a), La position idéologique dans le processus psychanalytique: une formation de l’idée, de l’idéal et de l’idole. In Topique n°42, 261-292.

  26. KAES, R. (1988b), Le groupe baroque – Ensemble vide et figure de l’excès. In COURT, R., BEETSCHEN, A. & coll. (1988), L’effet trompe l’œil dans l’art et la psychanalyse, Dunod, Paris.

  27. KAES, R. (1988c), La diffraction des groupes internes. In Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°11, 159-174.

  28. KAES, R. (1988d), Le pacte dénégatif - Éléments pour une métapsychologie des ensembles trans-subjectifs. In MISSENARD, A. & coll. (1988), Figures et modalités du négatif, Dunod, Paris.

  29. KAES, R. (1989a), Alliances inconscientes et pacte dénégatif dans les institutions. In Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°13, 27-38.

  30. KAES, R. (1989b), Le pacte dénégatif dans les ensembles intersubjectifs. In MISSENARD, A., ROSOLATO, G. & coll. (1989), Le négatif – Figures et modalités, Dunod, Paris.

  31. KAES, R. (1989c), Les revenants du transfert. In Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°12, 35-43.

  32. KAES, R. (1991), L’affinité du groupe, du traumatisme psychique et de la crise. In Revue de médecine psychosomatique n°27, 77-90.

  33. KAES, R. (1993c), Le complexe fraternel – Aspects de sa spécificité. In Topique n°40, 263-300.

  34. KAES, R. (1995), L’exigence de travail imposée à la psyché par la subjectivité de l’objet – Contribution de l’approche psychanalytique des groupes à la compréhension des processus et des formations de l’inconscient. In Revue belge de psychanalyse n°27, 1-23.

  35. KAES, R. (1996), Pensée de groupe, pensée en groupe. In Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe n°27, 19-30.

  36. KAES, R. (1998), L’intersubjectivité: un fondement de la vie psychique – Repères dans la pensée de Piera Aulagnier. In Topique n°64, 45-73.

  37. KAES, R. (2002), Les médiations psychiques. In CHOUVIER, B. & coll. (2002), Les processus psychiques de la médiation, Dunod, Paris.

  38. KAES, R. (2003a), Les processus et les formations archaïques dans les groupes. In Le journal de la psychanalyse de l’enfant n°32, 51-74.

  39. KAES, R. (2003b), Rêve et utopie dans la cure d’une adolescente. In NAKOV, A. & coll. (2003), Le rêve dans la pratique psychanalytique, Dunod, Paris, 129-142.

  40. KAES, R. (2003c), Tyrannie de l’idée, de l’idéal et de l’idole – La position idéologique. In CICCONE, A. & coll. (2003), Psychanalyse du lien tyrannique, Dunod, Paris, 69-104.

  41. KAES, R. (2005), Groupes internes et groupalité psychique: genèse et enjeux d'un concept. In Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe n°45, pp.9-30.

  42. KAES, R. (2007b), Du Moi-Peau aux enveloppes psychiques – Genèse et développement d’un concept. In Carnets PSY n°117, pp.33-39.

  43. Etc.

 

Lebrun, Jean-Pierre

(colloques 2003 et 2008, pas de mise à jour depuis)

Dr Lebrun est psychiatre et psychanalyste. Il se distingue en animant des séminaires d'inspiration lacanienne sur divers thèmes de société tels que la médecine ou le droit. Il a écrit de nombreux articles et essais, dont nous ne reprendrons qu'une toute petite partie:

  1. LEBRUN, J.-P. (1993), De la maladie médicale, De Boeck, Louvain-la-Neuve.

  2. LEBRUN, J.-P. (1997), Un monde sans limites, Essai pour une clinique psychanalytique du social, Erès, Ramonville-Sainte-Agne.

  3. LEBRUN, J.-P. (2001), Rien n’est plus secret qu’une existence féminine, Erès, Ramonville-Sainte-Agne.

  4. LEBRUN, J.-P. & coll. (2001), Les désarrois nouveaux du sujet, Erès, Ramonville-Saint-Agne.

  5. LEBRUN, J.-P. (2002), Autorité, pouvoir et décision dans l’équipe soignante, in Bulletin de l’AFI n°96, pp.3-9.

  6. MELMAN, C. & LEBRUN, J.-P. (2002), L'homme sans gravité. Jouir à tout prix, Denoël, Paris.

  7. LEBRUN, J.-P. & VOLCKRICK, E. (2005), Avons-nous encore besoin d'un tiers?, Erès, Ramonville-Sainte-Agne.

  8. LEBRUN, J.-P. (2007), La Perversion ordinaire, Denoël, Paris.

  9. LEBRUN, J.-P. (à paraître), Des lois pour être humains - Entretiens, Erès, Ramonville-Sainte-Agne.

 

Maes, Jean-Claude

(colloques 1999, 2000, 2001, 2008, 2010, 2012 et 2014)

Jean-Claude Maes, psychologue, psychothérapeute adultes-couples-familles au Centre de Consultations et de Planning Familial Marconi (Bruxelles), est le président fondateur de SOS-Sectes et le directeur scientifique des Colloques belges d'aide aux victimes de sectes. Il exerce en outre des activités de formation et de supervision en aide aux seniors et en thérapie familiale systémique. Il appartient au Conseil Scientifique de l'IFAC (Institut Fédératif des Addictions Comportementales). Enfin, il vient de commencer une thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication, sur le thème: "Sémiotique du lien amoureux à travers l'oeuvre de Shakespeare".

Exposé d'introduction 2012: "Docteur Conflit, Mister Clivage"

Argument: La définition du concept de clivage est polémique entre écoles, mais également entre disciplines. Le temps d'une conférence, Jean-Claude Maes fera sien le projet de la sémiotique de trouver une intersection entre les différentes sciences humaines, pour asseoir un plus petit dénominateur commun définissant le clivage en opposition au conflit.

Exposé de conclusion 2012: "Le clivage thérapeutique: l'exemple des sectes"

Argument: A travers un cas clinique tiré de l'aide aux victimes de sectes, Jean-Claude Maes proposera une forme de clivage aux effets thérapeutiques. En réalité, il s'agit d'une variante de la technique systémique du recadrage destinée à transformer le clivage existant (logique binaire) en conflit (logique complexe). Cet exposé sera suivi d'un débat conclusif entre les orateurs encore présents.

Exposé d'introduction 2014: "Clivages et addictions"

Argument: En répertoriant tous les clivages étudiés à l'occasion de notre colloque 2012, on peut les répartir en quatre catégories, dont on peut déduire quatre catégories de dépendances. Les addictions correspondent aux "clivages virtualisés".

Exposé de conclusion 2014: "Emprises et structures"

Argument: L'étude du phénomène sectaire démontre que le concept de co-dépendance s'applique à un cercle beaucoup plus large que le couple ou la famille, dessinant un système large, au sein duquel certains rôles soutiennent, volontairement ou involontairement, l'addiction, alors que d'autres ouvrent les possibles.

Ouvrages:

  1. MAES, J.-C. & coll. (2001), Santé mentale et phénomène sectaire. Commission Communautaire Française, Bruxelles.

  2. MAES, J.-C. (2002a), Aux prises avec l'emprise sectaire. Commission Communautaire Française et Question Santé, Bruxelles.

  3. MAES, J.-C. (2010a), Emprise et manipulation – Peut-on guérir des sectes? De Boeck, Bruxelles.

  4. MAES, J.-C. (2014a), D'amour en esclavage – Ces relations qui font du mal. Eyrolles, Paris.

  5. MAES, J.-C. (2014b), Liens qui lient, liens qui tuent – L'emprise et ses dérives. Liber, Montréal.

Articles:

  1. MAES, J.-C. (1997a), Les couples sectaires. In Thérapie familiale n°18, pp.95-107.

  2. MAES, J.-C. (1997b), Groupes fertiles pour procréateurs en déroute. In Thérapie familiale n°16, pp.387-396.

  3. MAES, J.-C. (1998), L’hystérisation sectaire. In Psychothérapies n°18, pp.171-178.

  4. MAES, J.-C. (1999), La collusion sectaire. In Dialogues n°145, pp.27-50.

  5. MAES, J.-C. (2000a), Dépendance et co-dépendance à une secte. In Thérapie familiale n°21, pp.111-127.

  6. MAES, J.-C. (2000b): La brèche. In Psychothérapies n°20, pp.199-212.

  7. MAES, J.-C. (2001a), Famille et sectes. In Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°27, pp.203-225.

  8. MAES, J.-C. (2001c), Le clivage thérapeutique. In Thérapie familiale n°22/1, pp.75-87.

  9. MAES, J.-C. (2002b), La chose sectaire. In Psychothérapies n°22, pp.175-188.

  10. MAES, J.-C. (2005a), Le concept de co-dépendance appliqué à l'étude du phénomène sectaire. In Collectif (2003), Sectes et laïcité. La Documentation Française, Paris, pp.46-57.

  11. MAES, J.-C. (2005b), Essai de définition des mécanismes de clivage. In Psychothérapies n°25/2, pp.81-89.

  12. MAES, J.-C. (2005c), Évolution des familles et phénomène sectaire. In Le divan familial n°15, pp.177-185.

  13. MAES, J.-C. (2005d), La conflictualité: une issue à l'emprise. In Bureaux de Quartier n°71, pp.7-18.

  14. MAES, J.-C. (2006), Le lien sectaire: des relations fondées sur la rupture. In Thérapie familiale n°27/2, pp.133-159.

  15. MAES, J.-C. (2007a), Relación sexual perversa y perversión de la relación sectaria. In PERLADO, M. y col. (2007), Estudios clínicos sobre sectas, AIS, Barcelona, pp.85-110.

  16. MAES, J.-C. (2007b), Emprise normale, emprise abusive. In Psycho média n°13, pp.73-75.

  17. MAES, J.-C. (2008a), Un modèle d'intervention auprès des proches d'adeptes: le concept de co-adepte. In Cultic Studies Review n°7/1, pp.42-54.

  18. MAES, J.-C. (2008b), Quelques réflexions sur l’homoparentalité. In Psychothérapies n°28, pp.281-293.

  19. MAES, J.-C. (2009a), Sectes à deux – Entre responsabilité et victimisation. In Le divan familial n°22, pp.167-181.

  20. MAES, J.-C. (2009b), Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons. In Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°42, pp.43-66.

  21. MAES, J.-C. (2010b), Loyauté et emprise. In Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°44, pp.167-190.

  22. MAES, J.-C. (2010c), L’effet gourou en psychothérapie. In Feuillet ARPP n°72.

  23. MAES, J.-C., BERMUDEZ, E., DEKLIPPEL, J. & HOEYLAERTS, V. (2011), Un groupe de parole pour victimes de "sectes à deux". In Psychothérapies n°31, pp.49-65.

  24. MAES, J.-C. (2012a), La quête sectaire: de soumission en dépendance. In VENISSE, J.-L. & GRALL-BRONNEC M. (2012), les addictions sans drogue: prévenir et traiter Un défi sociétal. Masson, Paris, pp.301-306.

  25. MAES, J.-C. (2012b), Vers un approfondissement du concept de loyauté. In Thérapie familiale n°33, pp.357-372.

  26. MAES, J.-C. (2013a), Conflit du couple vs guerre des sexes à travers l'oeuvre de Shakespeare. In L'année Mosaïque 2013/2, pp.25-44.

  27. MAES, J.-C. (2013b), Sémiotique du lien amoureux à travers l'oeuvre de Shakespeare: un challenge épistémologique. In Collectif (2013), Communication – Regards croisés sur la relation. Presses universitaires de Namur, pp.151-164.

  28. MAES, J.-C. (2014), Emprise et transfert. In Psychothérapies n°34, pp.105-115.

 

Marquebreucq, Anne-Pascale

(séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Le Centre Exil est un centre de santé mentale agréé par la Commission Communautaire Commune, qui s’est spécialisé dès sa fondation par le Dr Barudy dans le traitement de problématiques propres aux réfugiés politiques et victimes de torture, dont l’emprise et le traumatisme. Dr Barudy est psychiatre, psychothérapeute et thérapeute familial, formateur en thérapie familiale et intervention sociale, systémique au programme de formation de l'Université Catholique de Louvain. Il est, en outre, responsable clinique de l'équipe SOS-Enfants-Familles de la Clinique Universitaire Saint-Luc, ainsi que superviseur et consultant des programmes de prévention et traitement de la maltraitance en France, Espagne, Belgique et Amérique Latine. Actuellement, il vit en Espagne, c’est pourquoi il a confié à Mme Marquebreucq, responsable clinique au centre Exil, le soin de venir nous parler de l’emprise dans la famille.

  1. BARUDY, J. (1989), Le dévoilement de l'inceste et de l'abus sexuel: crise pour la famille, crise pour l'intervenant, in Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°10: "Violence sexuelle, inceste et famille", pp.99-118.

  2. BARUDY, J. (1991a), L'inceste: une tragédie à trois personnages, in Résonance n°1, pp.23-29.

  3. BARUDY, J. (1991b), L'agressivité dans la famille - Perspectives thérapeutiques, in Cahiers Sc. Fam. et Sex. n°15, pp.93-110.

  4. BARUDY, J. (1992), La violence comme organisatrice de la subjectivité individuelle, familiale et sociale, in Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence n°40/7, pp.363-377.

  5. BARUDY, J. (1995), La prostitution est à la société ce que l’inceste est à la famille, Conférence du Cri, Dijon.

  6. BARUDY, J. (1997), La douleur invisible de l'enfant. L'approche éco-systémique de la maltraitance, Erès, Ramonville-Sainte-Agne.

  7. BARUDY, J., MENGEOT, M., MARQUEBREUCQ, A.-P. & CRAPPE, J.-Y. (2000), La parentalité bientraitante et responsable dans les familles victimes de la guerre, de la répression politique et de génocides, venues chercher refuge en Belgique, rapport de la recherche-action Fonds Houtman / Exil ASBL, Bruxelles.

  8. BARUDY, J., CRAPPE, J.-Y. & MARQUEBREUCQ, A.-P. (2001), Rencontre d'un destin, destin d'une rencontre, in Thérapie familiale n°22/2, pp.169-186.

  9. BARUDY, J. & MARQUEBREUCQ, A.-P. (2002), Soutenir la bientraitance des familles fragilisées par la guerre, la répression politique et les génocides, venues chercher refuge en Belgique, Manifeste pour les enfants, vers un réseau international d’échanges et de bonnes pratiques, Fonds Houtman (ONE), Bruxelles.

  10. BARUDY, J. & MARQUEBREUCQ, A.-P. (en préparation), Soutenir la bientraitance dans des situations extrêmes, Fonds Houtman (ONE), Bruxelles.

 

Michel, Jacques

(colloque 2003, pas de mise à jour depuis)

M. Michel, docteur en sciences politiques, est professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon 2, où il enseigne la philosophie politique et la philosophie du droit, ainsi que l'épistémologie des sciences humaines et sociales. De 1978 à 2003, il a édité 41 articles sur des thèmes divers, et un essai. Il a également dirigé deux ouvrages, et prépare un deuxième essai sur "La genèse philosophique des sciences humaines". Il vient de créer le GREPH (Groupe de Recherche en Épistémologie Politique et Historique).

  1. MICHEL, J. (1983), Marx et la société juridique, Publisud, Paris.

  2. MICHEL, J. dir. (1991), La nécessité de Claude Bernard, Méridiens-Klincksieck, Paris, 2002.

  3. MICHEL, J. (1996), Psychiatrie, droit et phénomène sectaire, in Carrefours: "Psychiatrie et sectes", Pr. Delage, Toulon.

  4. MICHEL, J. (1997), Les sectes et le droit, un conflit complexe, in Actuel Marx n°21, pp.119-138.

  5. MICHEL, J. (1997), Le droit face aux sectes, Rapports au Ministère des Affaires sociales.

  6. MICHEL, J. (1999), Droit, psychiatrie et phénomène sectaire, in SUD/NORD, Strasbourg.

  7. MICHEL, J. (1999), L’attitude sectaire ou la négation du droit, in DENIS, P., SCHAEFFER, J. & coll. (1999), Débats de psychanalyse: "Sectes", PUF, Paris, pp.71-92.

  8. MICHEL, J. (1999), Côte à côte face aux sectes, le droit de l'enfant, in Les petites affiches n°237 /nov. 1999: "Les enfants sans enfance, Actes du colloque organisé par l'Association Louis Chatin", pp.38-46.

  9. MICHEL, J. (2001), La secte: un désir de subversion du droit, in Ouvrage collectif (2001), Penser le risque sectaire, Etat de droit et acte éducatif, Ministère de la jeunesse et des sports, France, pp.93-97.

  10. MICHEL, J. dir. (à paraître), La laïcité, histoires nationales et perspectives européennes, Actes du colloque de Valence de Septembre 2002.

 

Monroy, Michel

(colloques 1999 et 2003, séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Michel Monroy est psychiatre, et membre du Comité d'orientation de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES). Il a été formateur en thérapie familiale systémique, et a écrit de nombreux articles et essais sur le phénomène sectaire, le harcèlement moral, la cindynique, etc. Nous n’en reprenons ici qu’une partie, qui nous semble significative en ce qui concerne notre programme de colloque et de séminaires:

  1. MONROY, M. (1989), Scènes, mythes et logiques, ESF, Paris.

  2. MONROY, M. (1996), Réflexions d'un médecin, in CCMM / CENTRE ROGER IKOR (1996), Les sectes: état d'urgence, Albin Michel, Paris.

  3. MONROY, M. (1999), L'ambition de l'irréversible par l'emprise sectaire, in Cahier du groupe épistémologie des cindyniques n°5 : "L'irréversibilité dans la gestion des risques".

  4. MONROY, M. (2000a), Psychothérapies et processus d’embrigadement, in Le Journal des Psychologues n°174, pp.43-47.

  5. MONROY, M. (2000b), Analyse systémique de la dérive sectaire, in Connexions n°73: "Les sectes: emprise et manipulation", Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.99-118.

  6. MONROY, M. (2000c), Mécanismes de la dérive sectaire, in Parcours GREP Midi-Pyrénées n°21.

  7. MONROY, M. (2000d), Harcèlement moral: pas si simple, in Le journal des psychologues n°178, pp.58-60.

  8. MONROY, M. (2000e), Contextes d'émergence du harcèlement moral, in Humanisme et entreprise n°303.

  9. MONROY, M. (2000f), Temps nouveaux et vulnérabilités, in Humanisme n°248.

  10. MONROY, M. (2000g), La violence de l'excellence, Hommes et perspectives / Martin Media, Revigny-sur-Ornain.

  11. MONROY, M. (2001), Un projet éducatif entre anomie et sectarisme, in Penser le risque sectaire, Ministère de la Jeunesse et des Sports, Paris.

  12. MONROY, M. (2002a), Le rêve de Pygmalion, in Journal des professionnels de l’enfance n°15.

  13. MONROY, M. (2002b), Emprise sectaire et responsabilité pénale, in Raison présente n°143.

  14. MONROY, M. (2003a), L'attrait pour les groupes sectaires, in VIVIEN, A., FOURNIER, A., LEMAIRE, J.-C. & coll. (2002), La lutte contre les sectes, Éditions de l’Université de Bruxelles.

  15. MONROY, M. (2003b), La fragile consistance de l’être-là, in Le journal des psychologues n°204: "Après le drame... Quelle aide pour les victimes", pp.21-23.

  16. MONROY, M. (2003c), La société défensive: menaces actuelles et réponses collectives, PUF, Paris.

  17. MONROY, M. (2003d), Approches psychologiques des croyances religieuses, in Bulletin de la Société Française d’Histoire des religions.

Voir également: Fournier, Anne & Monroy, Michel

 

Perrone, Reynaldo

(colloque 1999, séminaires 2003-2004, pas de mise à jour depuis)

Dr Perrone est psychiatre, psychothérapeute, thérapeute familial, a travaillé en Argentine, en Suisse et en France, en hôpital psychiatrique, services de santé et d'éducation surveillée. Il est formateur en France et à l'étranger en thérapie familiale stratégique. Ancien professeur associé de l'Université Pierre Mendès-France de Grenoble, ancien directeur de l'Institut de formation et d'application des thérapies de la communication à Saint-Étienne, médecin consultant à la Sauvegarde de l'Enfance de Lyon, il est psychothérapeute dans cette même ville.

  1. PERRONE, R. (1982), La famille carte et territoire, IFATC, Saint-Étienne.

  2. PERRONE, R. (1989a), Violence et famille, une théorie explicative, in YAHYAOUI, A. dir. (1989), Identité, culture et situation de crise, La pensée sauvage, Grenoble.

  3. PERRONE, R. (1989b), Violencia familiar: la razón y la locura, Perspectivas Sistémicas n°5, Buenos Aires.

  4. PERRONE, R. & NANNINI, M. (1995), Violence et abus sexuels dans la famille, édition augmentée, ESF, Paris, 2000.

  5. PERRONE, R. (2000), La genèse de la violence, la loi et l’interaction violente, in SERON, C., DENIS, C. & coll. (2000), Violence subie, violence agie, Jeunesse et droit, Liège.

 

Radigois, Jean-Yves

(colloque 2003, pas de mise à jour depuis)

M. Radigois, psychosociologue, dirige l'Action Sociale (CCAS) de Pontivy (Morbihan, France). Il prépare par ailleurs un mémoire d'examen général dirigé par Jean Toupin, Faculté d'Éducation, Université de Sherbrooke (Québec) et Benoît Raveleau, Institut de Psychologie et Sociologie Appliquées, Université Catholique de l'Ouest, Angers (France), intitulé: "Approche psychosociale et syndrome du berger", raison pour laquelle nous avons pensé à lui pour défendre un thème qui est un peu le parent pauvre de l'aide aux victimes de sectes, à savoir l'action sociale.

  1. RADIGOIS, J.-Y. (2003), Quand Recherche se mesure à Norme et Stratégie: De la difficulté de la recherche dans la problématique sectaire, in "Ce qui est scientifique est-il vrai ?", Université Catholique de l'Ouest, à paraître.

 

Robin, Didier

(colloque 2014)

Didier Robin est psychologue clinicien, psychanalyste et systémicien. Il a travaillé dans le Secteur de Psychiatrie de Corbeil-Essonnes en France. Puis, il a été Directeur Thérapeutique du CATS à Bruxelles, communauté thérapeutique destinée à des personnes souffrant d’addiction. Il exerce actuellement en privé et comme formateur, notamment au Centre Chapelle-aux-Champs et pour la Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale. Il est aussi actif dans l’organisation de rencontres autour de la Psychothérapie Institutionnelle..

Exposé 2014: "Addiction et dette symbolique"

Argument: En droit romain, était "addictus" celui qui était réduit à l’esclavage en contrepartie d’une dette impayée. Aussi, si l’addiction est un esclavage, la clinique semble nous montrer que la dette restée en souffrance est symbolique et questionne la transmission transgénérationnelle.

Ouvrages:

  1. ROBIN, D. (2009a), Adolescence et insécurité, Yapaka, Communauté Française, Bruxelles.

  2. ROBIN, D. (2010c), Violence de l'insécurité. PUF, Paris.

Articles:

  1. ROBIN, D. (2001), Santé mentale et toxicomanie. L’insoutenable fidélité du « « pharmakomane », in Cahiers de psychologie clinique n°17, pp.155-166.

  2. ROBIN, D. (2005), La dépression est la vérité inversée du désir, in Cahiers de psychologie clinique n°24, pp.63-82.

  3. ROBIN, D. (2006), La jouissance de l'esclave; In Journal français de psychiatrie n°24, pp.29-31.

  4. ROBIN, D. (2007a), Cramponnement, attachement et complexe de sevrage. Hermann et Bowlby avec Lacan. L'exemple des addictions, in Le Coq-héron n°188, pp.81-97.

  5. ROBIN, D. (2007b), Conflictualité et violences au cœur de la transmission, In Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux n°38, pp.159-174.

  6. ROBIN, D. (2007c), La direction thérapeutique et le pari démocratique. In MEYNCKENS-FOUREZ, M., VANDER BORGHT, C. & coll. (2007), Qu'est-ce qui fait autorité dans les institutions médico-sociales? Erès, Toulouse, pp.93-122.

  7. ROBIN, D. (2008), Misogynie et initiation, meurtre symbolique de la mère et adolescence, in Le Coq-héron n°194, pp.55-68.

  8. ROBIN, D. (2009b), Conflictualité et violences au coeur de la transmission, in Le Coq-héron n°196, pp.159-174.

  9. ROBIN, D. (2010a), D'un traitement psychanalytique de la dépression, Récit clinico-théorique, in Le Coq-héron n°200, pp.153-168.

  10. ROBIN, D. (2010b), Insécurités contemporaines et malaise dans la culture, in Le Coq-héron n°201, pp.127-142.

  11. ROBIN, D. (2011), La réunion d’équipe, in MEYNCKENS-FOUREZ, M., VANDER BORGHT, C., KINOO, P. & coll. (2011), Éduquer et soigner en équipe, Manuel de pratiques institutionnelles, De Boeck, Bruxelles.

  12. Etc.

 

Rocourt, Chloé

(colloque 2008, pas de mise à jour depuis)

Mme Rocourt est licenciée en philosophie de l'ULB, et exerce en tant que professeur de philosophie et d'éthique à la Haute Ecole de Bruxelles De Fré, département pédagogique.

  1. LELEUX, C. (2000), L’éducation à la citoyenneté. Tome 1. Les valeurs et les normes de 5 à 14 ans en 32 leçons, Bruxelles, Éd. De Boeck, 2000/2006.

  2. LELEUX, C. (2006), L’éducation à la citoyenneté. Tome 2. Les droits et les devoirs de 5 à 14 ans en 32 leçons, Bruxelles, Éd. De Boeck.

 

Roisin, Jacques

(colloque 2012, pas de mise à jour depuis)

Jacques Roisin est docteur en psychologie, psychanalyste, maître de conférence invité en Faculté de Droit et de Criminologie à l'UCL, consultant au Service d'Aide aux Victimes de Charleroi.

Exposé 2012: "Pour moitié mort et pour moitié vivant plutôt que de disparaître dans le néant – Réflexions sur le clivage de survivance"

Argument: Jacques Roisin analysera quelques ressources exceptionnelles de survie auquel recourt l’être humain lorsqu’il est confronté à l’anéantissement psychique: la dissociation corps-esprit et d’autres clivages extrêmes.

Ouvrages:

  1. ROISIN, J. (1998), Ceci n’est pas une biographie de Magritte La première vie de l’Homme au chapeau melon. Alice, Bruxelles.

  2. ROISIN, J. (2010), De la survivance à la vie Essai sur le traumatisme psychique et sa guérison. PUF, Paris.

Articles:

  1. ROISIN, J. (1993), A partir du tableau "Les rêveries d’un promeneur solitaire" de René Magritte. In Le Bulletin Freudien n°20, pp.39-49.

  2. ROISIN, J. (1994a), A propos du moment didactique. In Le Trimestre Psychanalytique n°4, pp.13-25.

  3. ROISIN, J. (1994b), Quelque idées à propos du moment didactique: de la psychanalyse comme création. In Le Bulletin Freudien n°22, pp.47-58.

  4. ROISIN, J. (1995a), Considérations sur le traumatisme. In La Revue Nouvelle mars 1995, pp.68-77.

  5. ROISIN, J. (1995b), Considérations sur le traumatisme. In Le Bulletin Freudien nº25, pp.85-98.

  6. ROISIN, J. (1995c), René Magritte, un destin particulier de la pulsion scopique Petit essai de psychanalyse appliquée. In Cahiers du CEP n°5, pp.32-60.

  7. ROISIN, J. (1999), René Magritte et l'énigme du tableau "Le Thérapeute". In Le Bulletin de l'Association Freudienne Internationale.

  8. ROISIN, J. (2000), Ressources de vie en situations de destruction. In Le Bulletin Freudien nº34, pp.117-132.

  9. ROISIN, J. (2003a), Victimes d'agression sexuelle: les ressources thérapeutiques des groupes de parole. In Revue Francophone du Stress et du Trauma n°3, pp.163-175.

  10. ROISIN, J. (2003b), Hypothèses sur la mort psychique 1° partie. La mort n’existe pas pour l’inconscient: un sophisme freudien. In Le Bulletin Freudien n° 41-42.

  11. ROISIN, J. (2004), Rencontres entre les vivants et les morts Le traumatisme psychique: perspectives thérapeutiques. In MAGOS, V. & coll. (2004): Procès Dutroux, dépasser l’émotion. Ministère de la Communauté française, Bruxelles.

  12. ROISIN, J. (2005), L'approche psychanalytique des personnes traumatisées: processus psychiques et dépassement du trauma. In Revue Francophone du Stress et du Trauma n°5, pp.235-249.

  13. ROISIN, J. (2007), La causalité du traumatisme psychique. In Revue Francophone du Stress et du Trauma n°7, pp.245-255.

  14. ROISIN, J. (2008a), Hypothèse sur le fanatisme barbare. In Revue Francophone du Stress et du Trauma n°8, pp.129-135.

  15. ROISIN, J. (2008b), Trauma et deuil. In Confluences n°21, pp.32-33.

  16. ROISIN, J. (2009), La sortie du corps et autres expériences extrêmes en situation de traumatisme. In Revue Francophone du Stress et du Trauma n°9, pp.71-79.

  17. Etc.

 

Schrod, Hannelore

(colloque 2008, pas de mise à jour depuis)

Mme Schrod est docteur en sociologie et thérapeute familiale. Elle exerce son activité de psychothérapeute en Centre de Guidance. Elle est également membre du Centre de Formation à la Thérapie de Famille (CFTF) à Liège et supervise de nombreuses équipes en Belgique. Le travail clinique est au centre de ses activités avec une prédominance des thérapies de couple et une expérience clinique importante des problèmes de maltraitance, d'abus sexuel et d'inceste. Elle s'intéresse à l'approche systémique des organisations sociales et à son application.

  1. SCHROD, H. (1996) Couple recomposé. Recherche d’identité, in Thérapie familiale n°17/2, pp.267-270.

  2. SCHROD, H. (1999), Thérapie de couple dans les problèmes d'inceste, in Cahiers Critiques de Thérapie Familiale et de Pratiques de Réseaux n°23, pp.143-148.

  3. SCHROD, H. (2004), Violence potentielle des professionnels en lien avec différents contextes, in Thérapie familiale n°25/3, pp.323-338.

 

Singleton, Michael

(colloque 2010, pas de mise à jour depuis)

M. Singleton est anthropologue, professeur émérite de l'UCL, auteur de plusieurs essais, et quelques deux cents cinquante articles:

  1. SINGLETON, M. (1989), Mazombwe l’Homme-lion: de la métamorphose magique à la manipulation génétique”, in Cahiers du CIDEP n°2, pp.1-87.

  2. SINGLETON, M. (1989), La médecine sur les marchés noirs: bon marché ou marché de dupes, in "Comprendre le recours aux médecines parallèles", CRIOC, Bruxelles, pp.116-128.

  3. SINGLETON, M. (1991), Souci d'Autrui: entre la Charité cannibale et l'altruisme anthropophage, in Cahiers du CIDEP n°10, pp.1-91.

  4. SINGLETON, M. (1992), Du patriarcat au matriarcat en passant par les paires, in Cahiers des Sciences Familiales et Sexologiques n°16, pp.129-159.

  5. SINGLETON, M. (1994), Du leurre de la douleur, in Autrement n°142, pp.152-162.

  6. SINGLETON, M. (1995), Ecclésio-logique et socio-logique”, in Recherches Sociologiques n°3, pp.143-158.

  7. SINGLETON, M. (1995), Socio-analyse et psychanalyse: pour le meilleur et pour le pire! in Recherches Sociologiques n°2, pp.119-124.

  8. SINGLETON, M. (1997), Galilée, mort ou vivant? La fin de la science? in La Revue Nouvelle n°9, pp.58-73.

  9. SINGLETON, M. (1997), Anthropologiques de l’Autre, in PRESVELOU, C., STEICHEN, R & coll. (1997), "Le familier et l'étranger: dialectiques de l'accueil et du rejet", Academia, Louvain-la-Neuve, pp.59-78.

  10. SINGLETON, M. (1998), Six thèmes sur les systèmes, in COLLECTIF (1998), "Populations et développements: une approche globale et systémique", Academia / L'Harmattan, Louvain-la-Neuve / Paris, pp.167-198.

  11. SINGLETON, M. (2003), L’universalité de l’université, in COLLECTIF (2003), Repenser le développement et la coopération internationale, Karthala, Paris, pp.89-107.

  12. SINGLETON, M. (2004), Indicible la ruse, in LATOUCHE S. & SINGLETON M (2004), "Les raisons de la ruse", La Découverte, Paris, pp.119-151.

  13. SINGLETON, M. (2004), Critique de l’ethnocentrisme: du missionnaire anthropophage à l’anthropologue post-développementiste, Parangon, Paris.

  14. SINGLETON, M. (2005), De la mission de la science à la science comme mission, parole d’un démissionnaire, in COLLECTIF (2005), "Figures de la science", Parenthèse, Marseille, pp.133-157.

  15. SINGLETON, M. (2007), Du "moi réfléchi" de l’Occident au "moi altéré" de l’Afrique, in AMOUKOU I. & WAUTELET, J.-M. (2007), "Croisement des savoirs villageois et universitaires – Enjeux pour le développement", Presses Universitaires de Louvain-la-Neuve, pp.255-290.

  16. Etc.

 

Spapen, Patrick

(colloque 2014)

Patrick Spapen est psychologue, psychothérapeute systémique, coordonnateur de l'unité des assuétudes pour adolescents et jeunes adultes à la Cannabis Clinic du CHU Brugmann (thérapie familiale et MDFT, ainsi que formateur MDFT), et formateur en thérapie familiale systémique à l’Université Libre de Bruxelles (Certificat en cliniques psychothérapeutiques).

Exposé 2014: "Mes parents, mon cannabis et moi"

Argument: A partir des enjeux développementaux de l'adolescence, quelles aides proposer aux jeunes qui présentent une consommation problématique de cannabis?

Articles:

  1. SPAPEN, P. & coll. (2010), La thérapie familiale multidimensionnelle des adolescent(e)s dépendants du cannabis. Une nouvelle approche systémique en Europe dans le cadre d'une recherche plurinationale, in Thérapie Familiale n°31, pp.117-132.

  2. SPAPEN, P. & coll. (2013), Évaluation d’une thérapie systémique à partir de l’étude INCANT, in Thérapie familiale n°34, pp.195-214.

 

Suissa, Amnon Jacob

(colloque 2014)

Amnon Jacob Suissa est professeur à l’École de travail social de l’Université du Québec à Montréal, où il enseigne des cours touchant au phénomène des dépendances comme problème social, ainsi que la méthodologie de l'intervention auprès des familles. Dans une perspective constructiviste des problèmes sociaux, il s’intéresse aux déterminants sociaux des dépendances et leur impact sur les processus d'intervention. Formé en thérapie familiale et docteur en sociologie, il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages scientifiques. Il collabore comme chercheur à plusieurs projets de recherche, et anime des séminaires dans le cadre de programmes de formation au Canada et à l’international.

Exposé 2014: "Alcooliques Anonymes et perspective psychosociale: dynamiques des changements personnels et sociaux"

Argument: La médicalisation des comportements liés aux dépendances est de plus en plus une avenue privilégiée dans les modalités de gestion et de contrôle social. Dans ce contexte, les mouvements d’entraide anonymes axés sur les 12 étapes exercent une influence considérable dans la conception du phénomène des dépendances d’une part, et des interventions à privilégier d’autre part. Dans quelle mesure notre conception des personnes dépendantes, selon tel ou tel modèle théorique, contribue au processus de changement thérapeutique? Dans le cadre thérapeutique et clinique, peut-on dépasser le monde individuel pour inclure le monde social des personnes dans le processus de changement? Peut-on faire appel aux facteurs macrosociaux et structurels qui ont donné naissance aux dépendances en question, tout en accompagnant l’individu souffrant sur une base personnalisée? Y a t-il des conditions plus propices à la motivation et au changement en contexte de dépendance? À ces questions, et à partir d’une analyse comparative des modèles AA et psychosocial, Jacob Amnon Suissa illustrera des pistes d’intervention qui favorisent le changement DPA (développement du pouvoir d’agir) des personnes et de leur réseau social.

Ouvrages:

  1. Suissa, J. A. (1998), Pourquoi l’alcoolisme n’est pas une maladie? Fidès, Anjou (Québec).

  2. Suissa, J. A. (2005), Le jeu compulsif : vérités et mensonges, Fidès, Anjou (Québec).

  3. Suissa, J. A. (2007), Pourquoi l’alcoolisme n’est pas une maladie? Deuxième édition mise à jour, Fidès, Anjou (Québec).

  4. Suissa, J. A. (2009), Le monde des Alcooliques Anonymes, Presses Universitaires du Québec.

Articles:

  1. SUISSA, J. A. (1993), Perspectives futures en santé mentale, in STIP, E. & coll. (1993), Psychologie et santé mentale, Études Vivantes, Montréal, pp.141-148.

  2. SUISSA, J. A. (1998), Alcoolisme, boire contrôlé et abstinence: fondements scientifiques et enjeux sociaux, in Psychotropes n°4, pp.35-55.

  3. SUISSA, J. A. (2000a), La violence conjugale et familiale dans le contexte de la toxicomanie, in BRISSON, P. & coll. (2000), L’usage des drogues et la toxicomanie, vol.3, Gaëtan Morin, Québec, pp.265-278.

  4. SUISSA, J. A. (2000b), Principes d'évaluation et d'intervention auprès des familles en travail social, in DESLAURIERS, J.-P., HURTUBISE, Y. & coll. (2000), Introduction au travail social, Presses de l'Université Laval, Québec, pp.117-151.

  5. SUISSA, J. A. (2001), La construction d’un problème social en maladie: le cas de l’alcoolisme en Amérique du Nord, in MAYER, R., DORVIL, H. & coll.(2001), Problèmes sociaux: Théories et méthodologies. Tome I, Presses Université du Québec, pp.135-154.

  6. SUISSA, J. A. (2003), Jeux de hasard et enjeux psychosociaux en Amérique du Nord: repères sociohistoriques. in Nervure n°16, pp.8-11.

  7. SUISSA, J. A. (2005), La construction d'un problème social en pathologie: le cas des jeux de hasard et d’argent (gambling), in Nouvelles Pratiques Sociales n°18, pp.148-161.

  8. SUISSA, A. J. (2006a), Jeux de hasard et d'argent en Amérique du Nord: repères et pratiques citoyennes en émergence, in Psychotropes n°12, pp.211-227.

  9. SUISSA, J. A. (2006b), Judaïsme, Juifs orthodoxes et usage de psychotropes : dynamiques internes et repères sociaux, in Psychotropes n°12, pp.125-134.

  10. COLLIN, J & SUISSA, J. A (2007), Les multiples facettes de la médicalisation des conditions sociales, in COLLIN, J., SUISSA, J. A. & coll. (2006), Médicalisation du social: enjeux et pistes d’intervention, UQAM, Montréal, pp.25-33.

  11. SUISSA, J. A (2007a), Dépendances et médicalisations: repères et enjeux psychosociaux, in COLLIN, J., SUISSA, J. A. & coll. (2006), Médicalisation du social: enjeux et pistes d’intervention, UQAM, Montréal, pp.92-110.

  12. SUISSA, J. A. (2007b), Gambling addiction as an individual pathology: some markers for empowerment, in Journal of Addiction Nursing n°18/2, pp.93-101.

  13. SUISSA, J. A. (2007c), Intervention auprès des familles: repères psychosociaux, in DESLAURIERS, J.-P., HURTUBISE, Y. & coll. (2007), Introduction au Travail Social Méthodologies et pratiques Nord-Américaines. Presses de l’université Laval, Québec, pp.143-168.

  14. SUISSA, J. A. (2007d), Représentations des jeux de hasard et d’argent: repères socioculturels et religieux, in Sciences Religieuses n°36, pp.447-460.

  15. PERODEAU, G., FORGET, H., DAVID, A., GREEN-DEMERS, I., SUISSA, J. A., GRENON, E., OLIVIER, C., SAVOIE-ZAJC, L. & PREVILLE, M. (2008), Constats et recommandations concernant la consommation de benzodiazépines par les aînés, in Vie et Vieillissement n°6/3, pp.17-22.

  16. PERODEAU, G., FORGET, H., GREEN-DEMERS, I., SUISSA, J. A., GRENON, E. & SAVOIE-ZAJC, L. (2008), Représentations et attitudes envers les benzodiazépines et intentions de sevrage des personnes âgées de 50 ans et plus: vers une typologie des usages, in Drogue santé et société n°7/1, pp.391-437.

  17. SUISSA, J. A. (2008a), Addictions et pathologisation de l’existence: aspects psychosociaux, in Psychotropes n°14, pp.61-80.

  18. SUISSA, J. A. (2008b), Gambling et conditions de vulnérabilité: repères psychosociaux et pistes d’intervention, in CHÂTEL, V., ROY, S. & coll. (2008), Penser la vulnérabilité: visages de la fragilisation du social, Presses Universitaires du Québec, pp.181-198.

  19. SUISSA, J. A. (2008c), Représentations du corps et médicalisation: l’exemple de la chirurgie esthétique, in Lien social et politique n°59, pp.103-114.

  20. SUISSA, J. A. (2009a), Addictions and medicalization: markers and psychosocial issues, in Canadian Social Work Review n°26/1, pp.43-58.

  21. SUISSA, J. A. (2009b), Aider sans nuire: l’enfance encerclée, in Revue CREMIS n°2/4, pp.16-20.

  22. SUISSA, J. A. (2009c), Du concept d’addictus au processus de dépathologisation: la richesse psychosociale du concept de dépendance selon Stanton Peele, in Drogues, Santé et Société n°8, pp.75-108.

  23. SUISSA, J. A. (2009d), Médicalisation, Ritalin et enjeux sociaux: La performance dans une pilule, in YAYA, S. & coll. (2009), Pouvoir médical et santé totalitaire: conséquences socio anthropologiques et éthiques, Presses Université Laval, Québec, pp.301-318.

  24. SUISSA, J. A. (2009e), Vulnerability and gambling addiction: psychosocial benchmarks and avenues for intervention, in International Journal of Mental Health & Addictions n°6/4, pp.1557-1582.

  25. SEGUIN, M, BOYER, R, LESAGE, A, McGIRR, A, SUISSA, J. A., TOUSIGNANT, M. & TUREKI, G (2010), Suicide and Gambling: Psychopathology and Treatment seeking, in Psychology of Addictive Behaviors n°24/3, pp.541-547.

  26. SUISSA, J. A (2011a), Le monde des AA, in Revue du CREMIS n°4/1, pp.42-43.

  27. SUISSA, J. A (2011b), Philosophie des 12 étapes des Alcooliques Anonymes en Amérique du Nord: aspects critiques et psychosociaux, in Psychotropes n°17, pp.127-143.

  28. SUISSA, J. A (2012), Addictions et surmédicalisation du social: contexte et pistes de réflexion, in Psychotropes n°18, pp.151-171.

  29. Etc.

Nota: La bibliographie de Jacob Amnon Suissa étant kilométrique tant en langue française qu'anglaise, nous n'en avons repris qu'une toute petite partie.

 

Tomasella, Saverio

(colloque 2014)

Saverio Tomasella est docteur en sciences humaines et exerce la psychanalyse à Nice. Il a fondé le Centre d’Études et de Recherches en Psychanalyse et dirige la collection "Les chemins de l'inconscient" chez Eyrolles.

Exposé 2014: "Je l'ai tellement dans la peau, j'en deviens marteau"

Argument: Une relation dans le registre de la perversion présente souvent un caractère addictif pour chacun des protagonistes, mais de façon différente. La personne sous emprise semble être celle qui en souffre le plus: elle peut devenir dépendante de son abuseur-maltraiteur autant que de l'abus et de la maltraitance qu'elle subit, notamment du fait d'une addiction à l'intensité que ce type de rapport induit et entretient. Cette addiction à la jouissance de la destruction est parfois liée à d'autres formes addictives (alcool, drogue, médicaments, sexe, etc.).

Ouvrages:

  1. TOMASELLA, S. (2002), Vers une psychanalyse de la marque et de ses expressions (thèse de doctorat), Université de Nice Sophia-Antipolis.

  2. TOMASELLA, S. (2004), Faire la paix avec soi-même, Eyrolles, Paris.

  3. PODGUSZER, C. & TOMASELLA, S. (2005), Personne n’est parfait! Accepter ses différences, Eyrolles, Paris.

  4. PHO, G. & TOMASELLA, S. (2006), Vivre en relation, Eyrolles, Paris.

  5. HARDY, C. & TOMASELLA, S. (2006), Habiter son corps, Eyrolles, Paris.

  6. TOMASELLA, S. & TRYSTRAM, K. (2006), Les configurations familiales atypiques et leurs implications humaines, Eyrolles, Paris.

  7. TOMASELLA, S. (2008), Oser s'aimer, Eyrolles, paris.

  8. TOMASELLA, S. (2009), Le surmoi – Il faut, je dois, Eyrolles, Paris.

  9. TOMASELLA, S. (2010a), La perversion – Renverser le monde, Eyrolles, Paris.

  10. TOMASELLA, S. (2010b), Le sentiment d’abandon – Se libérer du passé pour exister par soi-même, Eyrolles, Paris.

  11. TOMASELLA, S. (2011a), L'inconscient – Qui suis-je sur l'autre scène? Eyrolles.

  12. TOMASELLA, S. (2011b), La traversée des tempêtes Renaître après un traumatisme, Eyrolles, Paris.

  13. TOMASELLA, S. (2012a), La marque sur le divan – Psychanalyse et communication, LCA, Nice.

  14. TOMASELLA, S. (2012b), Le transfert – Pour qui me prenez-vous? Eyrolles, Paris.

  15. TOMASELLA, S. (2012c), Les amours impossibles – Accepter d'aimer et d'être aimé, Eyrolles, Paris.

  16. TOMASELLA, S. (2013), Hypersensibles – Trop sensibles pour être heureux? Eyrolles, Paris.

Romans:

  1. TOMASELLA, S. (1999), D'amour tendre, Éditions des écrivains, Paris.

  2. TOMASELLA, S. (2010), Le chant des songes, Persée, Aix-en-Provence.

Articles:

  1. TOMASELLA, S. (2001), L’homéo-érotisme ou quête affective du même, in Le Coq-héron n°164, pp.65-72.

  2. TOMASELLA, S. (2003a), Consommer la marque, Centre d’Études Métasémiotiques, Nice.

  3. TOMASELLA, S. (2003b), La dynamique de la marque, Centre d’Études Métasémiotiques, Nice.

  4. TOMASELLA, S. (2003c), Socianalyse, Centre d’Études Métasémiotiques, Nice.

  5. TOMASELLA, S. (2004a), De l'image inconsciente du corps à l'image consciente du cœur, in Psychanalyse Magazine n°23, pp.52-55.

  6. TOMASELLA, S. (2004b), Extension ou extinction des feux? De l’essaim au courant d’affects, in Le Coq-héron n°176, pp.31-38.

  7. TOMASELLA, S. (2004c), Les marques, in Adolescence n°47, pp.59-66.

  8. TOMASELLA, S. (2004d), Les phénomènes de groupe, in Psychanalyse Magazine n°23, pp.46-50.

  9. TOMASELLA, S. (2005), Haine, envie, jalousie: psychanalyse du désastre, in Le Coq-héron n°182, pp.142-146.

  10. TOMASELLA, S. (2011), Conscience et fragilité, in Le Coq-héron n°203, pp.97-107.

  11. TOMASELLA, S. (2013), Le trauma et ses répercussions somato-psychiques ou La pensée interrompue, in Le Coq-héron n°212, pp.85-95.

  12. Etc.

 

Valleur, Marc

(colloque 2014)

Marc Valleur est psychiatre, médecin chef de l'hôpital Marmottan, ancien membre de la Commission des stupéfiants et psychotropes et du Collège scientifique de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies, il est aujourd’hui membre du Comité consultatif des jeux, du collège de l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne et de l’Observatoire des Jeux, et directeur de publication de la revue Psychotropes. Son complice Jean-Claude Matysiak et lui-même ont publié de nombreux livres, dont certains sont devenus des "classiques", repris en poche ou traduits (Calmann-Lévy, Lattès, Flammarion, Armand Colin, etc.). Ils participent régulièrement à des émissions de radio et de télévision, et sont également sollicités par la presse écrite.

Exposé 2014: "Tristan et Yseult ou le filtre d'amour"

Argument: A partir du mythe de Tristan et Yseult, Marc Valleur rapporte les addictions avec et sans produit à la passion et aux conduites ordaliques. Vu sous cet angle, le jeu pathologique est paradigmatique.

Ouvrages:

  1. VALLEUR, M., DEBOURG, A. & MATYSIAK, J.-C. (1986), La drogue sans poudre aux yeux, Hachette, Paris.

  2. VALLEUR, M., DEBOURG, A. & MATYSIAK, J.-C. (1990), Vous, vos enfants et la drogue, Calmann-Lévy, Paris.

  3. VALLEUR, M., & MATYSIAK, J.-C. (2002), Les addictions: dépendances, toxicomanies, repenser la souffrance psychique, Armand Colin, Paris.

  4. VALLEUR, M., & MATYSIAK, J.-C. (2004), Les nouvelles formes d’addiction. L’amour, le sexe, les jeux vidéos, Flammarion, Paris.

  5. VALLEUR, M., RICHARD, D., SENON, J.-L. & coll. (2004), Dictionnaire des drogues et des dépendances, Larousse, Paris.

  6. VALLEUR, M. & BUCHER, C. (2006), Le jeu pathologique, Armand Colin, Paris.

  7. VALLEUR, M., & MATYSIAK, J.-C. (2006), Les addictions. Panorama clinique, modèles explicatifs, débat social et prise en charge, Armand Colin, Paris.

  8. VALLEUR, M., & MATYSIAK, J.-C. (2006), Les pathologies de l'excès. Sexe, alcool, drogue, jeux… Les dérives de nos passions, Lattès, Paris.

  9. VALLEUR, M., & MATYSIAK, J.-C. (2011), Le désir malade. Dans un monde libre et sans tabous, Lattès, Paris.

Articles:

  1. CHARLES-NICOLAS, A. & VALLEUR, M. (1982), Les conduites ordaliques, in OLIEVENSTEIN, O. & coll. (1982), La vie du toxicomane, PUF, Paris, pp.82-99.

  2. VALLEUR, M. (2005a), Il serait temps de prendre le jeu au sérieux... In Psychotropes n°11, pp.5-8.

  3. VALLEUR, M. (2005b), Jeu pathologique et conduites ordaliques, in Psychotropes n°11, pp.9-30.

  4. VALLEUR, M. (2006), L’addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente? In Enfances et Psy n°31, pp.125-133.

  5. VALLEUR, M. (2007a), A propos des addictions sans drogue, in Études n°407, pp. 331-342.

  6. VALLEUR, M. (2007b), Jeu, recherche de sens, et addiction, in Psychotropes n°13, pp.13-25.

  7. VALLEUR, M. (2009a), La cyberaddiction existe-t-elle? In Psychotropes n°15, pp.9-19.

  8. VALLEUR, M. (2009b), La nature des addictions, in Psychotropes n°15, pp.21-44.

  9. VALLEUR, M. (2009), Les chemins de l'ordalie, in Topique n°107, pp.47-64.

  10. VALLEUR, M. (2010), 24 juin 2011 : 40e anniversaire de l'hôpital Marmottan. À la faculté de médecine de Paris-Descartes. Corps et âme. Les addictions, in Psychotropes n°16, pp.107-112.

  11. VALLEUR, M. & ROSSE, E. (2012), Le virtuel et ses avatars, in Enfances et Psy n°55, pp.51-60.

  12. VALLEUR, M. (2012a), La dépendance aux jeux vidéo: fantasmes et réalités, in Adolescence n°79, pp.57-61.

  13. VALLEUR, M. (2012b), Les addictions, la science et les approches de sens, in Psychotropes n°18, pp.65-75.

  14. Etc.

 

Vandercammen, Marc

(colloque 2008, pas de mise à jour depuis)

M. Vandercammen a commencé par être assistant social. Par la suite, il a obtenu une licence en socio-économie à l'Université de Mons, puis une maîtrise en management public. Il dirige le CRIOC (jusqu'en 2012).

  1. VANDERCAMMEN, M. (2003), Allégations de santé, CRIOC, Bruxelles.

  2. VANDERCAMMEN, M. (2003), Spam, non merci, in Du côté des consommateurs n°146.

  3. VANDERCAMMEN, M. (2004), La consommation d’alcool chez les jeunes, quelles stratégies commerciales?, CRIOC, Bruxelles.

  4. VANDERCAMMEN, M. (2004), Les litiges de consommation, CRIOC, Bruxelles.

  5. VANDERCAMMEN, M. (2005), Refusez les arnaques, De Boeck – CRIOC, Bruxelles.

  6. VANDERCAMMEN, M. dir. (2006), Marketing, L’essentiel pour comprendre, décider, agir, De Boeck Université, Bruxelles, deuxième édition.

  7. VANDERCAMMEN, M. (2006), Vente d’alcool aux moins de 18 ans, CRIOC, Bruxelles.

  8. VANDERCAMMEN, M. (2006), L’enfant prescripteur d’achat, CRIOC, Bruxelles.

  9. VANDERCAMMEN, M. & MEIRSMAN, A. (2006), Jeunes et drogues, CRIOC, Bruxelles.

  10. VANDERCAMMEN, M. (2006), Perception du prix des médicaments, CRIOC, Bruxelles.

  11. VANDERCAMMEN, M. & MEIRSMAN, A. (2007), Jeunes et publicité. De nouvelles techniques de persuasion, CRIOC, Bruxelles.

  12. VANDERCAMMEN, M. (2007), Consumer Behaviour Monitor, CRIOC, Bruxelles.

Site intéressant: www.arnaques.be. On y trouve entre autres le texte de certaines "Chroniques radio: Arnaques et vous" tenues par M. Vandercammen sur Vivacité.

 

Vermeylen, Martine

(discussion colloques 2010, 2012 et 2014)

Martine Vermeylen est psychologue, psychanalyste, et pratique la psychothérapie individuelle, conjugale, familiale et groupale au SSM Le Sas ainsi qu'en privé. Elle est en outre présidente de l'Association pour la Psychothérapie Psychanalytique de Couple et de la Famille (APPCF) et de Similes Bruxelles.

  1. VERMEYLEN, M. (2010a), Une approche familiale psychanalytique. In Psycorps n°14, pp.81-94.

  2. VERMEYLEN, M. (2010b), Narcissisme et altérité. In Revue internationale de psychanalyse du couple et de la famille n°8.

  3. VERMEYLEN, M. (2010c), Violences dans les couples et les familles transculturels. In Le Divan Familial n°24, pp.133-146.

 

Organisé avec le soutien du membre  

du Collège de la Commission communautaire française

chargé de la Santé

Copyright © 2002 SOS Sectes