Colloque 2010
Accueil Remonter Contactez-nous Sommaire Nouveautés Conseils Colloque APPCF Colloque 2014

 

 

 

SIXIÈME COLLOQUE BELGE D'AIDE AUX VICTIMES DE SECTES

LE SAMEDI 6 FÉVRIER 2010

EMPRISE DU GROUPE, EMPRISE DANS LE GROUPE  

 Gravure de R. Thew, d'après une peinture de R Smirke illustrant "La mégère apprivoisée" de W. Shakespeare

 

Organisé par SOS-Sectes, le Centre de Consultations et de Planning Familial Marconi (CCPFM) et Le Sas (SSM d'Evere)

Avec le soutien du membre du Collège de la Commission Communautaire Française chargé de la Santé,

et celui du Centre Culturel de Forest.

 

Argument du colloque:

Le concept d'emprise est indispensable à une bonne compréhension de certaines problématiques telles que la perversion, l'abus sexuel, les violences conjugales et familiales, le harcèlement moral ou l'embrigadement sectaire. Encore faut-il saisir que l'emprise dans le groupe (couple, famille, etc.) commence par une emprise du groupe... Une emprise parfaitement normale et saine étayant la formation du lien amoureux, les rites de passages, et d'autres moments groupaux ayant tous pour enjeu le remaniement des identités. A partir de cette idée, il devient évident que les problématiques qui nous occuperont le 6 février prochain sont moins le fait de l'emprise, que de ses dérives, dont nous essayerons de définir les conditions.

LES ACTES SONT TERMINES

On peut les obtenir à SOS-Sectes en téléphonant au 02.345.96.32

ou en écrivant à sos-sectes@centremarconi.be

 

PROGRAMME

Remarque: Les discutants sont tous membres soit du CCPFM (Centre de Consultations et de Planning Familial Marconi), soit du Sas (Service de Santé Mentale d'Evere), co-organisateurs du colloque.

 

8h30 – Accueil

9h00 – Ouverture du colloque

 

L'emprise normale

 

9h15 – Éloge de l'emprise

Argument:

L’emprise est habituellement associée aux idées de domination, de pouvoir, de force et de puissance. Dans le champ du droit, elle qualifie une mainmise de l’administration sur une propriété privée. Dans son sens le plus courant – et cette perspective est classi­que­ment adoptée en psychanalyse – elle renvoie à une domination intellectuelle, affective et physique. Sans aller jusqu’à vanter les plaisirs de la tyrannie, Alain Ferrant défend la conception d’une emprise nécessaire au développement de la vie psychique et au travail psychothérapeutique. Les conduites d’emprise, ou les relations d’emprise, sont des symptômes qui renvoient à des ratés ou à des échecs du travail de l’emprise. Mais ces relations d’emprise ne peuvent pas toujours se réduire aux scories d’une histoire individuelle. Ainsi, le principe de l’association libre suppose l’exercice de l’emprise. Il n’y a d’association libre que sur fond de servitude. La négligence de l’emprise, voire sa condamnation systématique, nous font courir le risque d’un dévoiement pervers. D'où le titre de cette intervention: "Éloge de l’emprise".

Orateur:

Alain Ferrant, professeur de psychopathologie clinique de l'Université Lumière - Lyon 2, psychanalyste, membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris, auteur de "Pulsion et liens d'emprise", etc.

Discutant:

Pierre Smet, licencié en anthropologie et en criminologie, psychanalyste au SSM Le Sas.

 

10h00 – La passion amoureuse à travers l'oeuvre de Shakespeare

Argument:

A partir d'une définition systémique de l'emprise et d'extraits de l'oeuvre de Shakespeare, Jean-Claude Maes fera mentir l'adage qui voudrait que les amoureux soient toujours seuls. La fondation du couple nécessiterait dès lors un "passage" identitaire dont on pourrait se demander s'il est possible sans un minimum de soumission...

Orateur:

Jean-Claude Maes, psychologue, psychothérapeute systémique adultes-couples-familles, président de SOS-Sectes, auteur de "Emprise et manipulation", etc.

Discutante:

Martine Vermeylen, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute enfants-couples-familles au SSM Le Sas.

 

10h45 – Pause café

 

11h15 – Initiation identitaire: passage obligé?

Argument:

"Primitif" ou "Civilise", nul n'échappe à l'emprise des rites et des raisonnements choisis par sa culture pour identifier ses membres chemin faisant. Mais une multiplicité incompressible de milieux fait que les logiques identitaires et les langages initiatiques des uns paraîtront incompréhensibles voire intolérables aux autres. Quasiment sans rites de passage, informels et individualistes à souhait, le Hippie postmoderne aussi bien que le Pygmée archaïque trouvent respectivement que le banlieusard bourgeois et le bantou sédentarisé intériorisent par voie initiatique des idéologies et des institutions qui devraient les terroriser... Et les "incriminés" de leur rendre la monnaie! De l'emprise à la méprise il n'y a qu'un pas.

Orateur:

Michael Singleton, anthropologue, professeur émérite de l'UCL, auteur de "Critique de l'ethnocentrisme", etc.

Discutante:

Yun Mabille, psychologue, psychothérapeute analytique au CCPFM.

 

12h00 – Pause repas

 

L'emprise pathologique

 

13h30 – Dérives narcissiques et aliénation parentale

Argument:

L'emprise présente un fondement neurobiologique qui en fait un phénomène tout à fait naturel.  Marie-France Hirigoyen s'intéressera aux dérives narcissiques qu'elle peut connaître au sein du couple, la rendant pathologique. L'aspect le plus tragique de ces dérives est peut-être ce qu'on appelle l'aliénation parentale...

Oratrice:

Marie-France Hirigoyen, psychiatre, psychanalyste, auteur de "Le harcèlement moral", etc.

Discutante:

Véronique Hoeylaerts, psychologue, thérapeute familiale systémique au CCPFM.

 

14h15 – L'autoengendrement en héritage? Surprise de l'emprise

Argument:

Certaines familles ayant vécu des traumatismes s’organisent parfois, pour survivre, autour d'un mythe d’auto-engendrement. Ce qui est transmis aux enfants est alors paradoxalement qu’il n’y a rien à transmettre. Cette organisation particulière de la filiation permet-elle d’échapper à l’impact du traumatisme, ou maintient-elle le groupe sous emprise?

Oratrice:

Isabelle Duret, psychologue, thérapeute familiale systémique, formatrice en thérapie systémique à l'ULB et à La Forestière, directrice du Service de Psychologie du développement et de la famille à la Faculté des sciences psychologiques et de l'éducation de l'Université Libre de Bruxelles, auteur de nombreux articles.

Discutant:

Peter Dyck, docteur en psychologie et en philosophie, psychanalyste au SSM Le Sas.

 

15h00 – Pause café

 

15h30 – Perversion narcissique, emprise et néolibéralisme

Argument:

L'emprise s'enracine dans le groupe, et le groupe dans son contexte social-historique et culturel, ce dernier déterminant les formes et dynamiques du malaise dans la civilisation. Le nôtre, dans les logiques de la marchandisation généralisée, se caractérise par son individualisme, mais aussi et surtout par une déculturation programmée, qui va de pair avec un déni des liens et l'instauration de l'opératoire comme idéal .Si bien que la perversion narcissique, le fétichisme et l'incestualité sont les logiques paradigmatiques de l'hypermodernité libérale.

Orateur:

Emmanuel Diet, agrégé de l'Université (philosophie), psychologue, docteur en psychopathologie et psychologie clinique, psychanalyste (CIPA), analyste de groupe et d'institution (Transition et SFPPG), chercheur associé au CRPPC de l'Université Lyon 2, auteur de nombreux articles.

Discutant:

Table ronde animée par Richard Hallez, médecin généraliste au CCPFM, chargé de cours du CUMG de l'ULB.

 

16h30 – Fin du colloque

Organisé avec le soutien du membre  

du Collège de la Commission communautaire française

chargé de la Santé

Copyright © 2002 SOS Sectes